Une leader RFD : La dame victime du scandale BCM traitait directement avec l’ ex-gouverneur (*)

Il semble que l’ancien gouverneur de la banque centrale ait fait un amendement en août dernier supprimant le controle  des fonds en devises.  Vous ne pourrez que  comprendre  ce qui se passerait par la suite .
Le  nouveau gouverneur a rétabli le systéme de controle de la caisse comportant les devises  , mais cela n’a pas été effectif jusqu’à présent  car le conseil d’administration  ne s’est pas encore réuni, pour valider  la decision .

La dame  accusée dans ce scandale traitait directement avec l’ancien gouverneur , bien qu’elle soit au bas de l’echelle hiérarchique de l’institution  . Ce qui n’est certainement pas normal.

Le montant des devises contrefaites ne peut pas être introduit ,dans les caisses de la banque par une simple employée . Les grands responsables ne peuvent qu’y etre impliqués .

L’intrigue est vaste et complexe, et il est possible qu’elle  vise à impliquer des hauts fonctionnaires du systéme actuel, en leur servant,  lors de leurs voyages à l’extérieur , des devises falsifiées pour qu’ils soient arrêtés à l’étranger et qu’éclaterait un scandale mettant en cause l’État mauritanien .

Nous n’avons pas affaire à un ancien président et à un groupe de personnes qui ne sont  plus au pouvoir . Nous avons affaire à une mafia criminelle ,aux plans et desseins machiaveliques
Par conséquent, la prudence doit être de rigueur .

MIny Mint Dey  cadre du parti RFD

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire