Le scandale de la BCM : la version officielle

Le scandale de la BCM : la version officielle Dans un communiqué distribué dimanche dont Sahara Medias a reçu une copie, la banque centrale de Mauritanie donne sa version officielle à propos du détournement intervenu au sein de l’institution.

En termes de chiffre la BCM annonce le détournement de 935.000 euros et 558.000 dollars américains de ses caisses, et les premiers éléments de l’enquête font supporter l’entière responsabilité du détournement à la responsable directe de la caisse qui a reconnu explicitement les faits.

Ceux-ci remontent à jeudi 2 juin lors d’une inspection inopinée de l’une des caisses de devises, quand l’équipe d’inspection interne de la banque a découvert un manquant au sein de cette caisse.

Le communiqué ajoute que la BCM a immédiatement porté plainte pour détournement, abus de confiance et falsification et le dossier a été transmis au procureur de la république.

La banque centrale a annoncé l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur cette affaire et ses aboutissants et l’application des mesures judiciaires qui s’imposent.

Elle a promis d’agir rapidement et fermement et dans la transparence requise pour identifier les personnes éventuellement incriminées dans ce détournement et l’application ferme des sanctions administratives prévues contre tous ceux dont la culpabilité, la complicité ou la négligence sera attestée.

La banque centrale a déploré ce qu’elle a appelé des manquements dans le système de contrôle interne qui ont permis de tels agissements et a annoncé à l’opinion publique la prise des mesures nécessaires pour sécuriser les avoirs monétaires en caisse et la limitation des risques liés aux opérations de la liquidité.

Elle a annoncé le début des mesures nécessaires pour garantir et améliorer la fiabilité du système de contrôle interne notamment en ce qui concerne la sécurisation des avoirs des sous-fonds.

La banque centrale a réaffirmé, dans son communiqué, avoir élevé le niveau d’éveil afin de prévenir dans l’avenir les lacunes qui ont été mises à profit pour réaliser cette opération et qu’elle poursuivra sa mission de service public dans une transparence absolue et en application des lois en vigueur.

Saharamédias -

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire