Notre diplomatie ne doit pas être en panne !

TROMLER Miklós on Twitter: "La première réunion de travail entre ...Plusieurs  missions diplomatiques à entretenir, endettement, politique étrangère peu  illisible, budget dérisoire, personnel pléthorique et démotivé tant au ministère  qu’en postes, administration non administrée, missions diplomatiques abandonnées à leur triste sort, arbitraire, tribalisme et régionalisme, favoritisme,  Voilà les maux dont souffre la diplomatie Mauritanienne qui doit être reconstruit très  rapidement pour être plus cohérent

      . LES MESURES QUE DOIT  PRENDRE
Le président Mohamed ould Ghazouani  et son premier ministre  !

1.- Le  gouvernement devra prendre immédiatement des  mesures diplomatiques sévères :

2- Faire contrôler toutes les cargaisons entrant et sortant de République islamique de Mauritanie
.- Pour un renouveau de la diplomatie:
3 – Élaborer un texte qui régit et organise le Corps des diplomates à  créé ;

4 – Mettre fin à l’impunité et au désordre par l’application des circulaires régissant le Corps des Diplomates de la République islamique de Mauritanie ainsi que les Ambassades et Consulats Généraux particulièrement en ce qui a trait à la gestion financière et administrative ;

5 – Instruire les Chefs de missions de faire rapport de leur travail au ministère des affaires étrangères  sur le plan politique, économique, social et de la coopération avec les États accréditaires ;

6- Assainir le milieu au sein des Ambassades ;

7 – Respecter les procédures administratives pour les affectations en poste diplomatique ;

8- Élaborer un mécanisme conséquent en vue du rapatriement progressif des diplomates ayant dépassés largement leurs mandats ;

9- Organiser des cours et séminaires de formation, de perfectionnement et de recyclage, en vue d’une utilisation rationnelle des ressources humaines qui fait défaut partout .

10- Interdire formellement la vente des biens relevant du patrimoine de l’État sans autorisation expresse enregistrée par le Ministère des Affaires Étrangères.

-11- Envoyer des missions d’inspection et de contrôle d’effectifs réels et de certification des dettes des Ambassades et des diplomates en poste ou de ceux ayant quittés ces postes ;
- Réduire les effectifs de certaines Missions Diplomatiques ;
-12- Regrouper certaines représentations diplomatiques pour ne laisser que celles se trouvant dans des pays où nos intérêts politiques et économiques sont majeurs ;

13- Titulariser les cadres méritants dans toutes les composantes du pays.

14 – Transférer régulièrement les frais de fonctionnement de nos missions ainsi que les salaires des diplomates ; – Mettre fin à des commissionnement  en grade diplomatique et à des permutations fantaisistes ;
15 -  Instruire à nos missions la stricte application de la réciprocité, etc…
16- revoir les problématique des étudiants qui seront là reléve de demain..
Abdoulaziz DEME
Paris le 26 juin 2020

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire