Ould Béchir de nouveau devant la CEP

Ould Béchir de nouveau devant la CEPLa commission d’enquête parlementaire a entendu pour la deuxième fois le ministre secrétaire général du gouvernement Mohamed Salem Ould Béchir sur des questions relatives à des documents, données et correspondances obtenues par la commission et relatifs à un marché contracté par la SOMELEC avec la société JOYSOLAR du temps ou il en était le directeur général.

L’ancien premier ministre Ould Béchir a présenté à la commission un document prouvant qu’il a reçu des ordres de l’ancien ministre de l’énergie et des mines, Taleb Ould Abdi Vall d’adjuger le marché à la société chinoise.

Seulement, la CEP a obtenu des lettres entre les deux hommes démontrant que Ould Béchir a contacté la société chinoise vingt jours avant la date du document qu’il a présenté.

Et que l’adjudication du marché de 6,31 millions de dollars à la société chinoise s’est fait dans les conditions les plus opaques. Selon une lettre dont Al Akhbar détient copie, Ould Béchir aurait confirmé à la société chinoise que « la SOMELEC est très intéressée d’avoir des quantités supplémentaires de ces équipements pour l’éclairage de quelques quartiers de la ville de Nouakchott ».

L’ancien directeur général de la société d’électricité a déclaré à la société chinoise qu’il l’informe que sa lettre intervient « après l’installation, l’utilisation et l’expérimentation des équipements d’éclairage que vous nous avez livrés dernièrement ».

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire