Pour la première fois, la Mauritanie est en dehors de la note rouge du département d’État américain

Pour la première fois, la Mauritanie est  en dehors de la note rouge du département d’État américain au niveau du rapport annuel sur la traite des êtres humains publié hier.

L’ambassadeur américain à Nouakchott, Michael Dodman, a commenté dans un article  le rapport, publié sur le site Internet de l’ambassade de Nouakchott.

« Comme mentionné dans le rapport 2020 sur la traite des personnes, il reste encore beaucoup à faire pour réduire la traite des êtres humains en Mauritanie comme prévu dans l’objectif du président Ghazwani d’assurer la justice et l’égalité des chances pour tous. »
Il a souligné que le rapport, depuis sa création en 2000,continue de fournir au gouvernement et aux organisations de la société civile en Mauritanie des propositions qui améliorent les efforts de lutte contre la traite des êtres humains, qui ne peuvent être dissociées du  rôle visant l’élimination des restes d’esclavage génétique .

L’ambassadeur a affirmé: « Le département d’État américain et l’ambassade des  États-Unis d’Amérique à Nouakchott se réjouissent de poursuivre une coopération fructueuse avec nos partenaires mauritaniens comme moyen d’atteindre ces objectifs. »

Et en vertu de ces progrès, la Mauritanie est passée de la zone rouge dans la classification du rapport à la région rose, contournant des étapes importantes au début d’une nouvelle mission qui porte de nombreux espoirs et aspirations pour un peuple à la recherche d’un avenir meilleur.

 

Le rapport annuel du Département d’État américain sur la traite des êtres humains est un outil puissant pour augmenter le nombre de gouvernements actifs dans  la poursuite judiciaire des trafiquants d’êtres humains , la protection des victimes et la prévention de nouveaux délits de traite des êtres humains.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=57674

Traduit par adrar info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire