Adrar : Financement de projets et aides financières aux populations démunies

Adrar (Mauritanie) — WikipédiaLe dépôt de dossiers de candidature pour le financement de projets générateurs de revenus s’est poursuivi samedi auprès de l’agence de la Caisse de dépôt et de développement (CDD) de la wilaya de l’Adrar, pour la 3ème journée consécutive. L’opération concerne sept communes rurales : Aïn Ahel Taya,

Tawaz, Choum, Al Ma’aden, N’Terguent, El Medah et El Aïn Safra.

Le directeur de l’agence, M. Brahim Ould Mohamed Habib a, dans une déclaration à l’Agence Mauritanienne d’Information, affirmé que ces financements, que sa structure est chargée d’exécuter dans la wilaya, en coordination avec les autorités administratives compétentes, s’inscrivent dans le cadre du programme « Mes priorités  » lancé par le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Il a ajouté que ces fonds visent à améliorer l’accès aux services de base dans les zones rurales en offrant un financement adapté aux besoins spécifiques de la population, conformément aux critères d’éligibilité, aux conditions de financement et aux procédures de traitement des dossiers, précisant que la réception des dossiers se poursuivra jusqu’au 30 juin courant.

Il a déclaré que pour mettre en œuvre ces financements, 85 millions d’ouguiyas (anciennes) seront mobilisés au profit de promoteurs de projets individuels qui bénéficieront de prêts d’un montant de 20000 MRU. Quant aux initiateurs de projets collectifs, ils pourront profiter de prêts s’élevant à 60000 MRU remboursables sur trois ans avec un taux d’intérêt de 3% par an et une période d’exemption de trois mois.

Il a expliqué que les dossiers seront triés et approuvés par le comité régional de financement présidé par le wali de l’Adrar, M. Hadady M’Paly Yatéra.

Le directeur de l’Agence de la CDD de l’Adrar a souligné que depuis sa création en décembre 2012, cette agence a financé près de 629 projets pour un montant total de 265 000 000 UM.

Le gestionnaire de la Caisse de prêt et d’épargne d’Atar, M. Sidi Ould Salem, a expliqué que l’agence « Taazour’’ de la ville a commencé il y a trois jours à remettre une aide financière destinée à soutenir les familles pauvres afin d’atténuer les conséquences des mesures de précaution prises contre la pandémie du coronavirus, Il a souligné que les bénéficiaires de ce soutien ont été identifiés suite à un recensement réalisé en deux étapes.

M. Ould Salem a expliqué que cette aide financière a touché 3 655 personnes, dont 1556 dans la seule moughataa d’Atar, pour un montant total de 8 223 750 MRU, chaque personne inscrite recevant une somme de 2 250 MRU.

Certains des bénéficiaires de l’aide financière ont apprécié ce geste venu en temps opportun. D’autres personnes se sont plaintes d’avoir été exclues de l’opération.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire