Malgré l’annonce de la SOMELEC : Les délestages continuent

Malgré l’annonce de la SOMELEC : Les délestages continuent Les délestages sont revenus de plus belle à Nouakchott où une journée ou une nuit ne passe sans qu’un quartier ne soit victime de coupure d’électricité. Et pourtant, la SOMELEC, peu après la nomination de l’actuel directeur général, avait annoncé que les délestages sont désormais derrière les habitants de Nouakchott.

Alors, que s’est –il passé depuis cette annonce ? Est-ce des problèmes techniques ? Est-ce à cause de la forte chaleur d’été qui s’abat sur le pays qui a eu raison des installations de la société ? Est-ce le Coronavirus a infecté ses machines ? Quoi qu’il en soit, les délestages sont revenus et les populations sont obligées, comme avec la COVID, de vivre avec.

La forte chaleur, de jour comme de nuit, qui s’abat sur le pays conjuguée aux coupures d’électricité rend beaucoup plus rude la vie des populations de la capitale, habituées à la brise marine ou aux climatiseurs pour les nantis et aux ventilateurs pour les autres.

La conservation des produits frais reste un autre calvaire pour les maigres bourses.

Le couvre-feu, toujours fixé à 20 h, empêche ceux qui disposent de moyens de transport de fuir, le soir, la chaleur et les moustiques de Nouakchott pour dormir ailleurs, à la recherche d’un brin de fraîcheur, loin des bruits et des fumées de voitures et d’autres machines. La pandémie de la COVID n’épargne donc personne.

En attendant, les habitants de la capitale prient pour que la promesse faite par la SOMELEC puisse se matérialiser avant l’installation de l’été et pour que la courbe ascendante des cas positifs de la COVID 19 se décide à descendre.

 

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire