Quels sont les secrets du ciblage des deux ministres, Ould Abdel Fettah et Moctar O. Djay par des mafioso / Al-Hassan Ould Amar

Le suiveur du flux d’articles et de blogs que certaines cellules mafioso et stylos travaillent à publier ces jours-ci et à traiter et insulter certains fils  de ce pays, ne sortira pas avec moins que, le choc et la douleur de ce que notre élite a atteint de terrible chute morale.

Bien que les outils utilisés dans cette campagne soient pour la plupart l’usage de groupes bien connus, dont la plupart ont des antécédents et/ou sont culturellement et scientifiquement des apatrides.

Cependant, il est regrettable que de telles campagnes  menées derrière le rideau n’eussent été  consacrées à servir le pays , le régime et le président que leurs auteurs prétendent  soutenir .

Si le contenu de ces campagnes était une critique fondée et justifiée des politiques menées par les deux ministres, anciens ou actuels , elles seraient comprises et même requises. Reconsidérez ces tracts , vous n’en trouverez que les injures et les  insultes  de trés mauvais  goût.
Si ces campagnes visaient à révéler des problèmes spécifiques, dans la conduite des personnes concernées, alors ce serait une contribution nationale, au renforcement des fondements de la responsabilité et du suivi qui sont les piliers d’une démocratie constructive.
Peut-on imaginer que quelqu’un qui ose l’injure  et l’insulte dégoûtantes , aura,  en sa possession, des preuves condamnant sa victime, sous  quelque pretexte que soit ?
Prenons un exemple d’illustration du théme  qui est utilisé de nos jours, comme couverture pour la nouvelle vague de la campagne. Il  porte sur   l’accord avec Taziazt et les bénéfices réalisés par  la Société nationale industrielle et minière (SNIM).
En ce qui concerne le premier sujet , ces campagnes  essaient  maintenant de tromper l’opinion publique , en diffusant dans les médias ,que tout ,dans l’affaire est une tentative du ministre Ould Abdel Fettah d’attirer l’attention sur lui-même ou sur son passé (selon un autre registre).
……………..Concernant le deuxiéme sujet , la campagne agite une tentative d’obscurcir l’atmosphère générale d’éclaircie ,dans laquelle s’active la SNIM , qui est devenue le sujet de conversation de tous ceux qui s’intéressent à l’intérêt du pays.
………………………… L’injustice (dans ce monde ici bas )  serait obscurité au  jour de la résurrection. Par Dieu, si vous  saviez ce que je sais  de ces 2hommes, vous  n’auriez  pas osé les qualifier de tels  adjectifs…
Pour lire l’integralité de ce long article : http://zahraa.mr/node/24121
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire