Commandant Mohamed Mbareck Ould Teyeb Ould Haida, une sortie avec les honneurs

Commandant Mohamed Mbareck Ould Teyeb Ould Haida, une sortie avec les honneurs RMI-Info – Ex-commandant de bord à la Mauritania Airlines, Teyib est un homme comblé. Son départ à la retraite est à marquer d’une pierre blanche.

A 66 ans, ce pilote est parti profiter de la vie. Une carrière bien remplie et une retraite bien méritée après 43 années de loyaux services avec 28.000 heures de vol, à son actif. De la défunte Air Mauritanie, en passant par la Mauritania Airlines et Mauritania Airways, le natif de NOUADHIBOU est passé par toutes les compagnies aériennes du pays.

Retour sur le parcours d’un commandant de bord chevronné.

Né à Nouadhibou en juin 1954, Teyib a passé son Brevet de pilotage en Russie (ex-URSS) de 1974 à 1977.

Après une formation de quatre mois aux États-Unis et un stage d’une année à la compagnie nationale AIR MAURITANIE, il a effectué son premier vol commercial en octobre 1978, à l’âge de 24 ans sur Fokker 27, un aller-retour Nouakchott- Tidjikja.

En février 1983, il retourne aux USA pour subir une formation de pilotage d’avion de ligne.

En 1984, il va passer sa qualification sur un Fokker 28 à Amsterdam au pays- bas et devient ainsi en 1987 Commandant de Bord auprès de la compagnie nationale Air Mauritanie.

En 2002, il obtient sa certification pour le pilotage du Boeing 737 à Orlando (USA).

Après la faillite d’Air Mauritanie, Teyib a été employé par la Compagnie OMAN Airlines, où il passa 4 mois, avant de rentrer au bercail.

Après un passage à la Mauritania Airways et avec le lancement de la Mauritania Airlines en décembre 2010, le commandant Teyib qui a fait ses preuves, sera l’un des premiers commandants de bord que recrutera cette dernière compagnie.

Pilotant successivement le Boieng-737, 500-700-800- MAX 8, il effectuera son dernier vol, le 30 septembre 2019, avec un itinéraire Nouakchott- Bamako, en aller et retour.

Avant de prendre officiellement sa retraite, le 1er novembre 2019.

Par Souleymane Djigo

Via Cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire