Des nouvelles mutations au niveau des forces armées et de sécurité / Colonel (E/R) Mohamed Lemine Ould Taleb Jeddou

En général, Les mutations au niveau des forces armées et de sécurité visent non pas à rétribuer les personnels concernés, mais plutôt à éviter la personnalisation du commandement et à redynamiser les strucrures de commandement et de gestion en vue d’un meilleur rendement.

Les changements récents à la tête des forces armées et de sécurité ne dérogent pas à ces objectifs, mais à les scruter de près, on peut noter certaines observations d’importance.
Le premier constat qui se dégage est qu’il s’agit là du premier mouvement en profondeur effectué par le président Ghazwani ,depuis qu’il a pris en main les destinées du pays. Le message envoyé est on ne peut plus clair: Pour les sceptiques, il n y a qu’un seul chef suprême des forces armées, c’est moi.
La deuxième observation est, qu’en amenant le général de Division Mohamed Ould Meguett à leur tête, la volonté manifeste du Président de la République est de tirer les forces armées et de sécurité de l’inertie dans laquelle elles se morfondaient depuis son élection, et partant de donner le signal du démarrage du programme de leur développement et modernisation annoncé dans ses “Ta’ahoudati”.

En effet, depuis le 2 Aout 2019, les forces armées et de sécurité tournent au ralenti, pas de projet ambitieux, ni d’action d’envergure, juste la gestion au jour le jour des servitudes tactiques et administratives.
Le changement à la tête de l’Etat-major Général des armées peut aussi être interprété comme un signal fort de la ferme volonté du PR de faire assumer à chacun, et à tous les niveaux, leurs responsabilités en cas de défaillance, de négligence ou d’abus comme ce fut le cas dans l’incident de M’bagne.
Cette redistribution des cartes est également un message envers les nostalgiques de la décennie écoulée pour leur signifier que les jeux sont faits et que rien ne va plus. Avec la mise à l’écart de certains piliers du système passé, La page Aziz est définitivement tournée.
Avec l’arrivée de trois poids lourds, Général Meguett CEMGA, Général Mohamed El Moctar Ould Menny Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre et le Général Hamada Ould Boida Chef d’Etat-major des Forces Spéciales, hommes de commandement et de terrain, on peut spéculer sur la perspective d’une plus grande professionnalisation de L’armée.

Le maintien en deuxième echelon du Général Brahim VaLL, des Colonnels Mohamed Lemine Ould Zamel. Samba Gallo et Dia Abderrahmane, probablement en perspective, pour le prochain tableau d’avancement constitue une réserve appréciable.
Enfin, avec le Général Meguett CEMGA, le Général Mesgharou, Directeur Général de La Sûreté Nationale, le Général Hamady au B2 et le Général Hamada à l’EM des Forces Spéciales, on peut affirmer, sans beaucoup de risques de se tromper, que le verrouillage du dispositif sécuritaire a évolué d’un cran, en vue d’une plus grande stabilité ,pour le nouveau gouvernement.

Les prochains mouvements aux niveaux subalternes nous édifierons davantage.

 

Repris de la page FB du Colonel (E/R) Mohamed Lemine Ould Taleb Jeddou

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire