Fausse communication à l’aéroport de Casablanca, empêche l’envoi de médicaments contre les maladies chroniques à Nouakchott sous prétexte qu’il s’agit de drogues

La police de l’aéroport Mohamed V de Casablanca a empêché les voyageurs se rendant à Nouakchott lors d’un voyage spécial ,de transporter des colis envoyés par certains membres de la communauté mauritanienne au Maroc, pour aider les personnes atteintes de maladies chroniques, qui n’ont plus de médicaments dans les pharmacies locales de leur pays.

Un enregistrement de source inconnue dans lequel  une femme  parle des tentatives par certains  Mauritaniens de faire passer des drogues sous forme de  contrebande à l’aéroport Mohamed V, est à l’origine de l’alerte.

Des sources à l’aéroport Mohamed V interrogées par « anbaa.Info » ont fermement nié le contenu de l’enregistrement et confirmé que les colis mentionnés dans l’enregistrement  « de source inconnue « , ne contient que des médicament contre les maladies chroniques.

Les expéditeurs de  ces colis ont confirmé que la motivation de leur envoi est la nécessité pour certains citoyens mauritaniens souffrant de maladies chroniques , de disposer des médicaments disparus des pharmacies mauritaniennes à la suite des mesures anti-corona.

Certaines parties marocaines  soupçonnées d’être en désaccord avec la communauté mauritanienne ,ont informé la police marocaine, que ces medicaments  pouvaient cacher des drogues en leur sein, ce qui a incité la police à ouvrir les colis envoyés avec les voyageurs et à fouiller ce qui s’y trouvait, et lorsqu’il a été confirmé que la communication n’était qu’une fausse calomnie, elle a rendu les colis à leurs expéditeurs.

La fausse communication a empêché la livraison de médicaments( à temps)  à ceux qui en avaient besoin en Mauritanie!

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=57363

Traduit par adrar.info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire