BP supprime 10 000 emplois en raison de Corona

La British Petroleum Company « British Petroleum » a annoncé la suppression de 10 000 emplois, dans différentes parties du monde, ce qui représente 15% de ses emplois, « afin de s’adapter au marché pétrolier, durement touché par la crise sanitaire ».

La société a ajouté dans un communiqué publié par elle, que la plupart des emplois seront « annulés d’ici la fin de l’année », notant que 2 000 de ces emplois se trouvent en Grande-Bretagne.

La société a déclaré que la plupart des emplois supprimés « principalement des emplois de bureau, pas des emplois opérationnels », ajoutant qu’elle réduirait « d’un tiers du nombre de cadres supérieurs, qui atteignent désormais 400 employés ».

La société a annoncé début avril dernier, une réduction des dépenses d’investissement de 25%, et un programme économique de 2,5 milliards de dollars, à l’horizon 2021, afin de « faire face à l’effondrement de la demande de pétrole dû aux procédures de clôture ».
Ces mesures s’inscrivent, selon le journal français « Le Monde », dans le cadre du plan du PDG de l’entreprise, Bernard Looney, de convertir la géante pétrolière et gazière vers des activités d’énergies renouvelables.

Selon le journal, BP a subi « une perte importante de 4,4 milliards de dollars au cours du premier trimestre de l’année, en raison de la baisse des prix ».

La société « BP » est le plus important investisseur étranger dans le gaz mauritanien, car elle détient la part principale dans le champ gazier commun entre la Mauritanie et le Sénégal, à hauteur de 62%.

Elle est entrée sur le marché mauritanien, après son partenariat avec l’American Cosmos Energy Company, annoncé en décembre de l’année 2016.

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/25900

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire