A défaut de pouvoir prouver qu’elle ment, le pouvoir arrête la biologiste Mint Tolba…


A défaut de pouvoir prouver qu’elle ment, le pouvoir arrête la biologiste Mint Tolba...La nervosité des autorités face aux audios accablants de la biologiste Salma Mint Mohamed Abdallahi Ould Tolba éclate au grand jour. L’arrestation de la scientifique est une bêtise de plus des autorités dépassées par la communication 2.0.

Ayant entendu tous les audios, je m’étonne qu’on puisse arrêter quelqu’un pour ça. Tout au plus peut-on licencier l’auteure pour avoir critiqué le service de dépistage du covid où elle travaille. 

En ce qui concerne la justice, ce sera difficile de motiver son arrestation pour diffusion de fausses nouvelles ou toute autre forme de désinformation pour au moins 2 raisons :

- La première c’est que manifestement les audios n’étaient pas destinés à une diffusion de masse car la femme s’adresse nommément à plusieurs reprises à un certain Mohamed, unique destinataire de ses audios. Le ton, la franchise prouvent le haut degré de confiance entre la biologiste et ce monsieur. Même les gens au coeur du pouvoir tiennent toutes formes de propos critiquant à l’occasion les erreurs du pouvoir quand il s’agit d’un cercle d’amis. La folie de jeunesse fut pour la biologiste, non pas de tenir de tels propos sur WhatsApp mais de faire des audios.

Si quelqu’un est coupable de leur diffusion, c’est le fameux Mohamed et lui seul car ce serait du suicide professionnel de faire de tels audios avec mille détails permettant de retrouver l’auteure. Non seulement il y a la voix mais elle dit en toute confiance qu’elle a été formée en France et ne cherche même pas à se cacher. D’ailleurs elle dit que vu ce qu’elle a vu, elle préférait rester à faire la vaisselle à la maison plutôt que de retourner à ce travail . Quant à son diplôme si ça continue, elle est prête à l’envoyer à la badia pour servir de « hach » nourriture pour le bétail.

- La seconde raison qui ne peut en aucun cas motiver son arrestation c’est qu’il n’y a quasiment rien dans ce qu’elle dit qui soit manifestement faux et chacun peut le vérifier sur internet via les sites qui parlent des techniques de dépistage. Contrairement au grand médecin qui a produit un audio pour la traiter d’ignorante quand elle parle de 45 min pour les test PCR, j’ai vérifié c’est le médecin qui déforme ses propos. Elle n’a pas dit que la durée du test est de 45 min mais ne peut pas être inférieure à 45 min.

C’est vrai vu que «  La durée d’un cycle de PCR est de l’ordre d’une minute. Il est répété 45 fois pour obtenir une multiplication exponentielle de la séquence d’ADN cible. C’est cette phase d’amplification qui confère au test RT-PCR une très haute sensibilité. »

source cliquez ici

Voir ce lien, comme mille autres, pour comprendre les divers test PCR et test rapides, leur durée respective. Inutile ici de compliquer les choses.

Donc tout ce qu’elle a dit relève de l’avis d’une scientifique qui a vu de ses yeux un protocole qui lui semble bancal.

Elle accuse le pouvoir d’être incapable dans la journée de faire 77 tests PCR comme annoncés l’autre jour pour savoir si le patient est encore porteur du virus car  la procédure est longue du recueil de l’échantillon à son traitement et il n’y aurait qu’un poste ; elle donne d’ailleurs le nom de celui en charge de l’appareil. Elle dit qu’ils ne peuvent faire que des tests rapides avec une goutte de sang permettant de savoir si le patient a des anticorps ce qui prouve qu’il a été infecté sans qu’on puisse savoir s’il est encore contagieux ou non.

Elle dit aussi qu’ils sont incapables de faire les tests sur les morts pour voir s’ils sont morts du Covid. La raison qu’elle avance est discutable sans qu’on sache si elle parle d’un problème de technique disponible car sans être biologiste chacun sait que le corps humain vivant ou mort est un réservoir de virus et de bactéries. L’état n’avait qu’à prouver à la TVM qu’elle ment, notamment prouver que l’appareil permet de faire 1000 tests comme le dit le médecin dans l’audio qui la traite à tort d’ignorante à propos de la durée du PCR.

Elle accuse le pouvoir de donner des chiffres de contagion sans fondement car selon elle, l’Etat a besoin que l’épidémie atteigne un certain délai en dépassant les 1500 cas pour avoir certains financements et pour prouver ses dires elle donne l’exemple qui a fait rire tout internet du responsable Zahaf annonçant 26 cas et quand il les a énumérés par lieu, on arrive à 32. Preuve du manque de sérieux de tout ça.

Ensuite elle dit qu’ils n’ont même pas l’appareil qui permet de sortir 3 étiquettes avec le nom et numéro du patient pour les différents tubes de prise de sang  et qu’ils écrivent les noms à la main or vu qu’il y a mille brahim, mohamed, abderrahmane  de là l’erreur dont elle parle en citant un exemple connu de quelqu’un annoncé négatif puis le lendemain les autorités lui disent qu’ils se sont trompés.

Quand elle a réalisé qu’elle a été trahie par le Mohamed qui lui-même a dû être trahi par un ami car chacun envoie les audios à un ami sûr, elle a fait 2 autres audios pour dire que ce n’est pas elle. On imagine sa détresse et on compatit à sa douleur.

Maintenant qu’elle a été arrêtée, tous les activistes, les amis de la vérité doivent s’intéresser à ce qu’elle a dit et comparer cela aux informations disponibles dans la littérature scientifique.

Dans tous les cas, vu sa carrière détruite, inutile en plus de l’arrêter car elle n’a jamais voulu diffuser ces informations. Il s’agissait d’un contenu privé destiné à quelqu’un manifestement de très proche.

Rien ne serait plus terrible pour elle, sa famille et le pays que si elle avait raison, ou pas complètement tort, car si elle dit vrai ou qu’elle se trompe un peu en étant de bonne foi alors son arrestation serait un crime qui s’ajouterait à la réputation détruite car les médecins de ce milieu veulent la faire passer pour une ignorante via la machine de désinformation tribale protégeant les postes des amis or j’ai pu vérifier qu’un de ces fameux médecins déforme les propos de la biologiste à propos des 45 minutes

Le pouvoir a perdu depuis longtemps la guerre de l’information à cause de bêtises internes. Ça n’arrangera pas son image d’accabler, peut-être à tort, une personne qui n’a fait que parler à un proche qui l’a trahie.

A défaut d’arguments pour déconstruire les propos de la biologiste, le pouvoir emploie la contrainte physique. Quel aveu manifeste de faiblesse et peut-être quelle ultime preuve d’incompétence…

Pour ma part, en attendant des arguments vérifiables dans la littérature scientifique, je donne encore du crédit aux audios de la biologiste qui même s’ils étaient faux ne méritent pas à son auteure d’être arrêtée car il s’agit de propos privés destinés à un proche.

C’est au pouvoir de nous convaincre avec d’autres arguments que la menace de la prison pour quiconque cherche la vérité et refuse de croire sur parole notre ministère de la santé…

Ahmed Ould Soueid Ahmed

chezvlane
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire