Chauffeurs location de voitures: Notre travail est interrompu depuis l’interdiction de circulation entre les villes

Un certain nombre de chauffeurs d’agences de location de voitures ont fait appel aux autorités mauritaniennes pour les aider dans les circonstances actuelles, soulignant que la plupart d’entre eux sont menacés de chômage, d’autres ont été licenciés par les agences dans lesquelles, ils travaillaient, en raison des problèmes auxquels les agences de location de voitures sont confrontées , depuis  la décision d’empêcher la circulation automobile entre les villes de l’interieur, prise par le gouvernement pour réduire la propagation du virus corona.

« Notre travail s’est arrêté complètement depuis  3 mois, et les propriétaires des agences de location de voitures dans lesquelles nous travaillons ne peuvent plus payer nos salaires », a expliqué Ahmed Ould Ifikou (chauffeur d’une agence de location de voitures).

Il a poursuivi dans un entretien avec Al-Akhbar: « Notre situation est difficile, nous demandons au gouvernement de nous aider dans ces circonstances. »

Pour sa part, Yeslem Ould Brahim (qui est également chauffeur dans l’une des agences de location de voitures à Nouakchott) a déclaré qu’ils (les chauffeurs) ont  désormais besoin d’une intervention du gouvernement pour les aider dans les circonstances actuelles : « L’interdiction de circuler entre les villes  a grandement affecté les agences de location de voitures. Ces agences ne peuvent plus payer les salaires des chauffeurs , et certaines d’entre elles en ont  licenciées. »

Ahmed Ould Bakkar (chauffeur d’une agence de location de voitures) a également déclaré: « Nous demandons au gouvernement de nous aider. Nous avons des familles. Notre travail a cessé il y a 3 mois. Nous espérons que les autorités nous apporteront un soutien, notre situation est difficile. »

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/25650

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire