Yahya Ould Bowba, directeur des écoles privées ELMAARIF au quotidien Horizons: ‘’La tendance d’évolution de la pandémie dans les prochaines semaines est déterminante dans la décision de rouvrir ou pas les écoles’’

Horizons : Depuis le 13 mas, les écoles sont fermées à cause de la pandémie du COVID19. La reprise est annoncée pour fin main. Pensez-vous qu’elle aura lieu à cette date, avec cette recrudescence des cas positifs au COVID ?

Yahya Bowba : Je pense qu’avec la forte augmentation, depuis quelques jours des cas de covid19 et les transmissions communautaires, les pouvoirs publics doivent surseoir à leur décision de reprise des cours, à la date fixée. La tendance d’évolution de la pandémie dans les prochaines semaines est déterminante dans la décision de rouvrir ou pas les écoles.

 

-Bientôt 3 mois que les frais de scolarité ne sont pas payés. Comment avez-vous fait face à vos charges fixes ? Le gouvernement a-t-il prévu quelque chose pour les opérateurs privés que vous êtes ?

-En temps normal, les écoles privées sont confrontées à plusieurs contraintes et difficultés. Leur situation a toujours été difficile. Présentement, elle s’est dégradée notablement avec l’avènement de cette pandémie qui a touché tous les secteurs commerciaux et particulièrement ceux des services.

En ce qui concerne le gouvernement, je sais qu’il a du pain sur la planche et  les ressources et des moyens limités dont il disposesont également  rares. Et à ce jour, je ne suis pas au courant d’un soutien de l’Etat en direction des opérateurs privés de l’enseignement.

 

-Face à cette situation de confinement, le ministère de l’éducation organise des cours à la télévisons pour des classes d’examens. Quelle appréciation vous faites de cette initiative ? Répond-elle à vos attentes ? Sinon, que faites- vous au niveau de vos établissements pour accompagner cos apprenants?

-Je trouve que c’est une bonne initiative qui doit être entretenue dans le futur en l’adaptant au contexte national et aux besoins des élèves et surtout en améliorant ses outils.                                Aussi la plateforme numérique initiée par le ministère renferme des contenus importants pour les classes préparant aux examens nationaux (Brevet, Bac). Elle constitue une première au niveau officiel et inaugure une nouvelle ère d’utilisation des NTIC dans l’enseignement public.

Pour ce qui est de notre établissement ELMAARIF, certains de nos professeurs possèdent des références académiques avancées dans le domaine des NTIC et administrent déjà des sites électroniques scientifiques.

Avec l’arrêt des cours, nous avons mis en place pour nos élèves une plateforme d’enseignement à distance dénommée MOODLE qui utilise les applications les plus modernes pratiquées dans l’enseignement à distance dans les plus grandes universités du monde. Nous l’avons paramétrée en  l’adaptant à notre contexte et en la dotant de contenus scientifiques et techniques variés et performants sous des formats multiples (visio-conférences, salons de chat, activités ludiques, multimédias audio-visuels, documents et fichiers etc..).

La plateforme permet aux tuteurs de suivre les apprenants, leurs activités en ligne ainsi que leurs rapports de notes obtenues dans les devoirs, tests et quiz.

Aussi la plateforme a été paramétrée de manière à contenir des classes virtuelles permettant le contact audio-visuel direct en temps réel entre les professeurs et les apprenants.

C’est une expérience pionnière en Mauritanie qui a forcé l’estime et l’admiration des apprenants et de leurs parents. En effet, elle a réalisé un objectif majeur à savoir la communication et l’interaction entre apprenants et professeurs dans un environnement convivial et joyeux et ce en dépit de la faiblesse de la connexion internet.

Il faut noter aussi que dans le cadre de sa politique tracée depuis plusieurs années de fourniture du manuel scolaire,  l’école a déjà distribué depuis quelque temps, à ses élèves les livres de cours édités par elle et qui couvrent tous les programmes annuels.

Dans cette conjoncture particulière, l’école ELMAARIF met son expérience et son savoir-faire au service du ministère et de l’état. Elle est disposée à fournir un grand nombre de contenus pédagogiques numériques en guise de soutien aux efforts nationaux.

 

-La reprise des cours  est prévue fin mai, c’est donc pour bientôt. Y a-t-il  des mesures ou dispositions prises avec l’état pour la protection de vos apprenants et de votre personnel ?

-Nous travaillerons dans le cadre du plan d’action national de prévention et de lutte contre COVID19 en appliquant et en respectant toutes les mesures barrières arrêtées par les autorités sanitaires du pays. Nous sommes prêts à toute forme de concertation avec les pouvoirs publics et les acteurs concernés notamment en matière d’hygiène sanitaire et de distanciation :

- Port des masques par tous les usagers du service éducatif

- Disponibilité des désinfectants, de latrines bien équipées en eau et savon

- Désinfection des salles, des murs et des portes des établissements

- Proposition d’un programme alternatif d’usage des écoles permettant de garder la distance requise entre les élèves tant dans les salles de classes que dans les couloirs et les cours

- Proposition d’un programme adéquat d’accès et d’évacuation des écoles

- Mise en place d’un dispositif de contrôle des mesures adoptées

 

-Nombre d’écoles privées sont considérés comme des garderies d’enfants. Les enseignants sont ramassés dans la rue, ils  n’ont aucun niveau intellectuel,  ni  outil pédagogique. Le  souci  des partons étant d’encaisser l’argent à la fin du mois. Que pensez-vous de cette description?  Sur quels critères recrutez-vous vos enseignants ? Que faites vous pour renforcer les  capacités de votre personnel ?

-Les écoles MAARIF sont créées par un groupe d’enseignants et d’inspecteurs pédagogiques possédant une longue expérience pédagogique et une connaissance parfaite du milieu scolaire. Ce qui leur permet de choisir et de sélectionner suivant des critères rigoureux les enseignants en mesure de s’acquitter correctement et convenablement des charges éducatives qui leur sont assignées.Le souci premier qui nous préoccupe et nous tient à cœur est de former des générations responsables, compétentes et bien éduquées.

La confiance des parents d’élèves placée en nous, l’innovation croissante dans nos approches pédagogiques, le développement des outils de travail et le renforcement de capacités de notre personnel sont des indicateurs d’évaluation de la qualité de notre démarche.

Les livres édités par l’école dans toutes les disciplines depuis plusieurs années, les classes virtuelles et les sites numériques initiés par l’école depuis longtemps et tout récemment la plateforme d’enseignement à distance MOODLE mise à disposition de nos élèves en constituent des exemples concrets.

 

- Depuis quand Maarif a été créée ? Combien de classes et d’élèves elle comptait à la rentrée passée ? 

-Les écoles MAARIF sont créées depuis 2011. Elles comptent les classes des trois cycles d’enseignement allant de la 1ère classe du primaire jusqu’à la 7ème classe du secondaire (Terminale).

Propos recueillis par Dalay Lam

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire