La fête en mode Djellaba ..

L’image contient peut-être : 1 personneIl m’arrive souvent de renouer avec le souvenir du beau vieux temps dans lequel la djellaba faisait partie de nos habitudes vestimentaires .
C’était au temps où les quatre temps avait leur place dans une nouvelle cité qui incarnait , par sa splendeur ,le printemps du désert.
En ce temps, le commerce de la Djellaba pour tous les âges et, encore mieux , pour toutes les tailles était prospère. .Autres temps, autres mœurs, La mode voulait à cette époque, que chacun aie dans sa garde-robe sa Djellaba sacrée et de la bien garder pour l’hiver prochain. ..
Et puis soudain , suite à une tragique rupture des stocks qui circulaient sur le vieil axe caravanier Goulimine – Tindouf – Atar , la Djellaba a disparu discrètement sans avoir eu le temps de faire les adieux d’usage.
Au fil du temps , elle fut éjectée de l’identité nationale à tel point que ses usagers d’antan se sentent, quelque part, obligés de se passer du couvre tête qui la distingue et de s’enturbaner à la manière des gens du désert.
AkM

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire