Un ancien ministre mauritanien suggère au président de son pays d’accepter la démission du gouvernement et de déclarer l’état d’urgence!

L’ancien ministre de l’Information de la Mauritanie, a demandé au  président de son pays, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwany d’etre plus ferme et de  faire face à la situation difficile, que traverse le pays, de manière sérieuse,à la hauteur de la situation qui prévaut actuellement.

L’ancien ministre, Mohamed Lemine  a écrit sur sa page du site Web  mardi soir-mercredi, disant:

Il semble que la nature du  personnage du président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwany voudrait qu’il n’embarrasse pas ses collaborateurs et qu’il s’abstienne  de se passer de  quiconque, d’entre eux …

C’est une nature humaine compréhensible, dans une situation  ordinaire … Cela ne peut  être qu’exemplaire ,d’un point de vue humain, mais malheureusement c’est une grande faiblesse chez l’homme d’État.

Monsieur le Président et Honorable Frère: Cherchez une excuse … une gêne personnelle face à la vérité … la gentillesse et la courtoisie … n’ont pas leur place dans des situations de danger imminent.

L’approche du gouvernement a lamentablement échoué, et nous avons mis en garde contre la négligence du ministre de la Santé et le fait que le comité Corona perdait des opportunités et du temps … Bien avant qu’il ne soit trop tard …

Mais  la chose la plus dangereuse à ce sujet est que ce gouvernement est devenu ,à cause de sa molesse  une source defrustration  … à un moment où nous avons besoin d’un bond massif de solidarité nationale pour vaincre ce danger qui a commencé à tirer la queue sur notre peuple.
Je me permets donc de prendre ma liberté et de vous empiéter avec ce qui suit:

-Annonce d’un état d’urgence … en  profitant du tollé actuel en matiére de communication , aux fins d’alerter les citoyens en interne … et les partenaires externes, sur la gravité de la situation et sa dangerosité.

Accepter la démission de ce gouvernement défaillant … qui est impliqué dans la débauche du régime précédent , objet d’une  enquête et  laisser ses membres se  défendre, en dehors du cadre gouvernemental.

Ils vous diront que le moment n’est pas venu … et ils essaieront de retarder  la destitution …C’est pour vous tromper  et vous faire  porter personnellement l’ échec tonitruant d’une gestion  que vous avez confiée à des  gens, auxquels vous avez donné tous les pouvoirs , toutes les ressources, et vous leur avez laissé la liberté souveraine de faire ce qui était nécessaire. Le résultat a été un triste .

Vous n’etes pas sans ignorer que les membres (reconduits) du régime précédent, qui se trouvent dans l’attente de procès judiciaires  imminents, n’hésiteront pas à vous mettre des bâtons  dans les roues …!
Attention, la situation est grave .
Dieu est Le Maitre de l’ avant et de l’après…!  »

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=57009

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire