Les mesures de protection contre le covid 19 s’avérent etre un bluff transcontinental

La propagation du coronavirus à l’interieur des villes intérieures mauritaniennes, Kaédi, Aleg, Kiffa, Boutilimit  Atar etc., a mis à nu la veritable nature des mesures dites de protection contre Covid19: Un bluff transcontinental.

Le commanditaire mondial (qui reste à déterminer)  a ordonné  ,aprés l’avenement  du coronavirus, en début d’année 2020,  aux peuples de  tous les pays du monde, par voie de sa puissante machine de communication  de : se confiner chez eux, se laver les mains et éviter les regroupements.

Du fait de la mondialisation obligeante  et avec  technologie fulgurante , les nations du monde entier , petites ou grandes  s’émulérent -mine de rien-à qui mieux ,appliquerait promptement et aveuglement ces mésures .

Force est de constater ,quatre mois aprés la percée coronavirus, que ces supposés palliatifs n’ont donné de résultats satisfaisants , encore moins convaincants .

Aucun pays au monde, n’a pu en effet, ,à ce jour, freiner l’offensive du Covid 19. Pas meme la Chine , qui -aprés une bréve victoire sur le virus -s’est mise, depuis la semaine derniére, à reconfiner ses citoyens ,.

Les dégats , dommages et préjudices causés par ces mesures dites de protection sont aujourd’hui incalculables,  tant aux plans, politiques, économiques, sociaux, historiques et culturels. Le monde est à refaire si la parenthése Coronavirus arriverait à se refrmer un jour.

En  ce qui concerne la Mauritanie

Fort de son statut de bon éleve ,du systéme civilisé mondial, son gouvernement s’est appliqué, dés la premiére épreuve  , à  rendre,  joyeusement ,sans triche  et sans faute , aux éxaminateurs,sa copie-devoir : Sept cas positifs dont six guéris et un seul decés.

Une semaine plus tard, l’épreuve proposée semble exiger  beaucoup de résilience et de tact . Ce que le gouvernement n’a pu capitaliser.

Quelque peu essouflé , par l’euphorie de sa  prestation, lors du premier concours , il s’est contenté de phagocyter  des réponses évasives et confuses . Résultat : Cent trente et une personnes confinées en 24 Heures et trois decés .

Puis Bonjour les dégats :

Les guegueres sournoises naquirent au sein des supporters: Les forces de sécurité publiques  sont  accusées ici et là, de  n’avoir pas réussi à contenir « des infiltrés »aux frontiéres et entre les villes; Les ministres ,au sein du comité interministeriel sont partagés, sur les voies et moyens de la conduite à suivre; Les civils sont dressés contre les militaires ou vice versa; Les medecins réjoignirent les Faghihs , les poétes  et les journalistes peshmergas , pour  justifier, dans les moments difficiles,au mépris de l’éthique,  le désirata du Makhzen; Le charisme du président de la république et son premier ministre sont entachés.

Les conséquences néfastes sur l’économie, le social, le politique et le culturel du pays , durant les  trois mois de confinement et couvre feu restent à chiffrer ….

A quoi servent désormais les fermetures des liaisons entre les villes de l’interieur et Nouakchott quand la pluaprt de ces villes sont devenues foyers du corona, l’interdiction des priéres collectives,dans un pays où la religion est le socle de la cohesion et l’unité de tous les citoyens,  les couvre feu nocturnes pendant le ramadan, le confinement des parents à la veille des rencontres familiales  pour celebrer l’Aid El Fitr occasion du faire valoir des  solidarité, amitié  et le pardon ?

Ne valait-il pas mieux responsabiliser et conscienciser respectueusement les popualations sur les risques du coronavirus, plutot que de leur imposer des mesures dites de protection, importées de l’extérieur, qui se sont averées finalement une duperie continentale ?

 

Redaction adrar.info

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire