Coronavirus en Mauritanie : Maintenant seulement…j’ai compris / Ely Abdellah

Photo de profil de Ely Abdellah, L’image contient peut-être : 1 personneMaintenant seulement, j’ai compris pourquoi des malades du Covid-19 sont morts avant que les services de santé leur face le dépistage.

Maintenant seulement, j’ai compris que les tests de dépistage sont de deux ordres: des tests de biologie moléculaire etvdes tests sérologiques.
Maintenant seulement, j’ai compris pourquoi les services de santé gèrent les tests de dépistage avec parcimonie pour ne pas dire pingrerie.
Maintenant seulement, j’ai compris pourquoi bien des personnels de la santé ont été mis en quarantaine après avoir contacté des personnes porteuses de coronavirus.
Maintenant seulement, j’ai compris que les équipements de protection individuels censés être mis à la disposition des toubibs sont plutôt rares et distribués au compte goutes.
Maintenant seulement, j’ai compris pourquoi les services de santé ne répondent que très partiellement aux personnes qui les sollicitent.
Maintenant seulement, j’ai compris pourquoi les services de santé ont d’abord dit à des personnes que les résultats de leurs tests sont négatifs avant de se raviser et leur confirmer qu’ils sont positifs.
Maintenant seulement, j’ai compris pourquoi les cliniques privées n’ont pas pu diagnostiquer le coronavirus chez des patients soignés dans leurs services.
Maitenant seulement, j’ai compris que nous devons tout faire pour endiguer la pandémie du Covid-19 parce que, visiblement, nous sommes mal outillés pour la prise en charge convenable des personnes atteintes.
Tout cela, je l’ai compris en suivant, ce soir, l’entretien de Dr Nadhirou, le ministre de la Santé avec la chaîne de télévision Al Mouritania.
Si j’ai bien compris, le ministre n’a pas voulu ou su faire mystère des insuffisances constatées ici ou là dans la gestion de la pandémie. D’ailleurs ce sont ces mêmes insuffisances qui ont entrainé l’accroissement actuel des contaminations.
Donc, chers concitoyens, prenez, vous-mêmes, vos responsabilités en observant les mesures barrières et en implorant Allah pour la protection du pays.
Ça ne veut pas dire que je n’apprécie les sacrifices consentis par nos toubibs. Non, mais je les plains seulement parce que, maintenant je sais qu’ils travaillent dans le dénuement. C’est quand même le lieu de demander au ministre, qui a affirmé que les moyens financirrs ne manquent pas, de mobiliser davantage et dès à présent, plus de tests de dépistage et plus d’équipements de protection individuelle pour les praticiens. Parce qu’on ne sait pas de quoi sera fait demain. Et, les choses étant ce qu’elles sont, il faut se préparer à toute éventualité. C’est ça! Parce que gouverner, c’est prévoir. Pour ne pas avoir à paniquer à la dernière minute.
Qu’Allah protège ce pays et ses habitants.

Ely Abdellah
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire