L’union des forces du progrès (UFP) : la sécheresse et la fermeture des frontiéres avec le Mali menacent la richesse animale

 L’union des forces du progrès (UFP) estime que  la sécheresse qui prévaut et la fermeture des frontiéres  avec le Mali menacent le cheptel mauritanien.

Dans un communiqué, le parti a déclaré que , par manque de paturages, les autorités, régionales de l’Assaba , alignent  les éleveurs , dans les files d’attente ,devant les locaux du  délégué régional du ministére du  développement rural, dans le but de pouvoir recevoir quelques aliments pour bétail.

Ces rassemblements  se transforment  en cérémonies  inopinées  dans lesquelles, les précautions élementaires contre le corona ne sont guere respecées.  Le parti a exprimé « sa condamnation de ces regroupements , qui n’observent pas les plus simples précautions contre l’épidémie ».

Le parti a également exigé des autorités « La mise à disposition de quantités suffisantes en aliments de bétail , dans les zones de pâturage,  pour notre cheptel  soit- il en Mauritanie ou au Mali, en tenant compte de la gravité des circonstances. »

Le parti a aussi reclamé « une distribution urgente et suffisante  de denrées alimentaires à la population devenue plus pauvre qu’auparavant ».

Le parti a souligné la nécessité de « contrôler les frontières méridionales avec le Mali, résoudre le problème de transhumance de  la plupart de nos animaux qui se trouvent au Mali et suivre les mesures de précaution au niveau de Kiffa « .

Le parti a demandé aux  résidents  d’être prudents et aux mecénes, aux  personnes bienveillantes  bien intentionnées d’ intervenir pour aider les pauvres dans la région..

Source : https://alakhbar.info/?q=node/25422

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire