Mauritanie : Des retraités de la SNIM réclament leur droits de départ

Mauritanie : Des retraités de la SNIM réclament leur droits de départ Le Syndicat des retraités de la Société Nationale Industrielle et Minière de Mauritanie (SNIM) appelle à l’intervention du président Mohamed Ould Ghazouani pour obtenir leur droit de départ à la retraite, « garanti par l’article 31 de la Convention Collective du Travail en Mauritanie », a confié à Alakhbar le secrétaire général du Syndicat des Retraités de la SNIM, Brahim Weissatt.

Ces retraités, partis de la société entre 2015 et 2019, ont déposé «1.200 plaintes contre la SNIM devant les inspections de travail et les tribunaux de première instance ou d’appel à Zoueirat et à Nouadhibou, selon Brahim Weissatt. Mais nous avons l’impression que les tribunaux n’osent pas contraindre la SNIM à nous verser nos droits ».

« Après avoir servi loyalement cette nation pendant 35 ans ou 43 ans, pour certains, notre pays nous abandonne dans la précarité absolue, alors que parmi nous, il y a des chefs de famille qui ne vivent que d’une pension de 900 Ouguiyas MRU, avec 3 mois d’attente pour l’avoir », indique le secrétaire général.

« Le président de la République est au courant de nos souffrances. Nous lui avions remis main à main notre dossier. Il avait promis de régler la question, mais en vain », regrette Brahim Weissatt.

Alakhbar -

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire