Polly Hondong porte plainte contre le journaliste Jedna Deida

La societé chinoise Polly Hondong, par l’intermédiaire de son avocat à Nouakchott, a déposé une plainte contre le journaliste Jedna Deida , à la suite d’un article qu’il a publié sur Cridem, dans lequel il a présenté ce qu’il a qualifié de pillage systématique par la société ,  dépassant ce qu’elle était autorisée à faire.

L’avocat de l’entreprise a déclaré, dans une lettre adressée au procureur près la Cour de la wilaya de Nouakchott Ouest ,que le journaliste Jedna Ould deida avait «écrit un article , affirmant que l’entreprise avait fait de la pêche au poulpe sa principale capture, au lieu de la pêche de surface autorisée».

L’avocat de l’entreprise a ajouté: «L’article du journaliste, Jedna Ould Deida , fait partie de la concurrence déloyale et de la campagne que certains journalistes ménent pour  influencer intentionnellement les investissements chinois».

L’avocat a souligné que l’accord conclu par la société avec l’État ,indique  clairement, la taiile de la capture  autorisée ,pour la pêche de surface et la pêche au poulpe, et que la proportion de la quantité autorisée de pêche au poulpe est d’environ 2%, soit exactement 1966 tonnes par an.

L’avocat a ajouté: « Jedna Deida  a déclaré que les statistiques montrent que les Chinois, au lieu de pêcher à la surface, sont allés éliminer le fond en comble .Et même aujourd’hui, la production annuelle du pays ne dépasse pas 32 000 tonnes tandis que la société Poly Hondong produit 16 600 tonnes par an,  alors ,où M. Jedna Deida a-t-il pu puiser  cette information ?
Source : https://alakhbar.info/?q=node/25165
Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire