Les étapes de l’arrestation de l’auteur du rapt et viol des petites filles

Les étapes de l’arrestation de l’auteur du rapt et viol des petites filles L’auteur des rapts et viol de trois filles dont les âges varient entre 4 et 6 ans a été épinglé, hier, vendredi 24 avril, en fin d’après-midi, par une brigade d’investigation du commissariat de police chargé des mineurs en conflits avec la loi dans le département de Tevragh-Zeina (Nouakchott-Ouest).

Il s’agit d’un français âgé de 38 ans, natif de Nice (France). Il serait un polygame, nous renseigne une source.

Venu à Nouakchott depuis plusieurs années et habite au centre émetteur en plein centre de Tevrag-Zeina.

Le déroulement de l’arrestation……

Poursuivant l’enquête dans cette affaire sur les enlèvements, viols et autres agressions, Commissaire Hindou Mohamed Laghdaf et ses éléments ont multiplié les recherches sans ignorer aucune piste.

Suite aux informations fournies par la dernière fille victime, âgée de 6 ans et qui a donné les signes particuliers de l’homme, la langue qu’il parle et la marque de sa voiture. Cependant, ils ont recouru au film de la caméra sur lequel, ils ont pu prendre le matricule de la voiture.

Sur le film de la caméra de surveillance installée dans un commerce situé non loin du lieu, où, s’est produit le dernier enlèvement, Commissaire de police Hindou Mohamed Laghdaf en étroite collaboration avec ses éléments de la brigade recherches de la lutte contre la criminalité, ont appréhendé l’auteur du kidnapping et du viol en série des petites filles.

L’opération d’arrestation a eu lieu, lors d’une ronde de police dans le cadre de la recherche de la voiture sur la voie publique. Et, il a fallu de longues, multiples et régulières rondes sous la direction de l’infatigable, officière de police, pour que sa voiture soit repérée devant l’appartement,où, il habite.

Alors, toutes les mesures mises en place, et le mis en cause fut arrêté. Selon nos sources, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés devant les enquêteurs.

Et des sources sécuritaires ont dit que le mis en cause sera présenté devant le magistrat instructeur près le tribunal de Nouakchott-Ouest dès la fin de l’enquête. Pour l’instant, il a fait l’objet de détention préventive dans les locaux du commissariat.

Témoignages d’une présidente d’Ong et des parents et proches des victimes

Dès le premier cas, Madame le commissaire de police, Hindou Mohamed Laghdaf n’a pas fermé les yeux un instant. Elle a fait de l’arrestation de l’auteur de ses crimes son objectif principal. En parfaite collaboration avec ses hommes, elle a lancé les jalons de l’épreuve : arrêter la personne recherchée, précise une militante des droits de l’homme.

Elle a été toujours au-devant dans toutes opérations jusqu’à la dernière minute de l’interpellation de l’homme qui semait la terreur. D’une seule voix, mères, proches, voisines, hommes ont salué le courage de cette jeune femme qui a réussi à accomplir une mission difficile, a-t-on appris.

Elles ont annoncé que cette dame soit élevée au plus haut grade de la police. Elle mérite une distinction spéciale pour avoir réalisé l’impossible dans un temps difficile et court, lance une dame du milieu dans la foule.

Par Aboubakrine SIDI

Tawary -

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire