Nouakchott .. aggravation des souffrances des petits vendeurs et ambulants ,avec l’avènement du mois de Ramadan

Les souffrances des petits vendeurs d’étals et des marchands ambulants ont augmenté dans la capitale Nouakchott avec l’avènement du mois sacré du Ramadan, car les mesures de précaution prises par le gouvernement pour empêcher la propagation du virus Corona,constituent l’obstacle le plus important devant ces personnes,  en raison de la fermeture du marché et le  confinement  des citoyens chez eux.

Avec le début des premiers jours du mois sacré du Ramadan, les vendeurs ambulants et autres petits commerçants d’étals  tentent  de briser la routine en  vendant  des marchandises aux citoyens, pour atténuer l’impact des mesures préventives du corona, mais ces tentatives ont  échoué en raison de la répression qu’ils subissent , de la part  des forces de police.

Un certain nombre de vendeurs et de citoyens disent ,dans des conversations sur le site de Zahra Chinguetti, qu’ils ont été soumis à la répression et à l’expulsion et qu’ils sont entrés dans des combats acharnés avec les  policiers et se sont échappés de l’emprise de ces derniers

Ils soulignent  la nécessité pour le gouvernement, de les  autoriser à vendre  une partie de leur commerce et de prêter attention aux souffrances qu’ils vivent ,  depuis un certain temps , en raison de la fermeture du marché et du confinement.

 

Source : http://zahraa.mr/node/23606

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire