Covid-19 : avec plus aucun cas positif, la Mauritanie semble avoir trouvé une stratégie gagnante contre l’épidémie

Covid-19 : avec plus aucun cas positif, la Mauritanie semble avoir trouvé une stratégie gagnante contre l'épidémieFrancetvinfo – Avec 7 cas recensés de Covid-19 depuis le 13 mars et un seul mort, la Mauritanie a semble-t-il réussi, grâce à une politique énergique, à contenir efficacement l’épidémie.

A la date du 18 avril, la Mauritanie ne comptait plus de « cas positif » actif, a indiqué un bulletin sobre du ministère mauritanien de la Santé. Si la Mauritanie a sans doute eu de la chance, en repérant rapidement les premiers cas sur son territoire, elle a surtout su prendre des mesures énergiques contre l’épidémie. Le premier cas confirmé y a été signalé le 13 mars, alors que le seul décès lié au Covid-19 a été annoncé le 30 mars.

Pour contenir la propagation du coronavirus, le gouvernement mauritanien a instauré un couvre-feu de 18 heures à 6 heures et interdit le déplacement des personnes entre provinces et ce, au lendemain de la détection du premier cas.

Confinement strict et aides financières

Le 13 mars, les autorités ont fermé les frontières routières, aériennes et maritimes du pays. Elles ont également fermé les lieux de rassemblement, écoles et universités, grands marchés, restaurants et cafés, dans un pays où pourtant les interactions sociales sont très importantes.

Dans le même temps, elles ont ouvert des centres d’appels gratuits afin de répondre aux interrogations de la population. Le ministère de la Santé a mis en place un dépistage des personnes en quarantaine et l’élargissement des tests dans toutes les wilayas (préfectures) du pays.

Pour faire respecter cette invitation à rester chez soi, le président mauritanien fraîchement élu a débloqué une aide financière à l’usage de 30 000 familles dans le besoin ou n’ayant plus de revenus. Mais aussi une aide alimentaire pour les foyers les plus pauvres et une prise en charge des factures d’eau et d’électricité des familles ne pouvant les honorer.

Une densité de population très faible

A ces soutiens ciblés sont venus s’ajouter la suppression des frais de douanes sur certains produits importés, la distribution gratuite d’eau à tous les villages éloignés, ainsi que l’exonération de tous les impôts locaux imputés aux petites entreprises et aux pêcheurs artisanaux jusqu’à la fin de l’année.

Autre facteur qui a pu jouer, la faible densité du pays, plus propice à la distanciation physique : à peine 4,5 millions d’habitants, soit quatre habitants au km². Dernière explication, majeure celle-là : avec 96% de la population âgée de moins de 65 ans, la Mauritanie est un pays jeune. On sait aujourd’hui que la maladie prend des formes graves surtout chez les plus de 65 ans. Sans doute une bonne nouvelle pour l’Afrique, continent jeune.

Par Michel Lachkar
via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire