La Mauritanie se classe deuxième au Maghreb (94 au niveau mondial) en matière de liberté de la presse

Reporters sans frontières a publié son rapport annuel sur la liberté de la presse dans le monde pour l’année 2020, et la Mauritanie occupe le  deuxième rang au Maghreb et le 94e rang mondial, suivie du Maroc, au 133e rang mondial, puis de l’Algérie, au 146e rang mondial, et de la Libye au dernier rang du Maghreb au  164e rang mondial  ,parmi les 180 pays couverts par le rapport.

La Tunisie est arrivée en tête des pays du Maghreb arabe en matière de liberté de la presse, après avoir été classée 72e au niveau mondial .

Le Classement mondial de la liberté de la presse est publié chaque année depuis 2002, à l’initiative de Reporters sans frontières. Il  vise à mesurer l’état de la liberté de la presse dans 180 pays, sur la base d’une évaluation de la pluralité et de l’indépendance des médias, de l’environnement de travail des journalistes et des niveaux d’autocensure, ainsi que du processus de production d’actualité et  des mécanismes de soutien tels que le cadre juridique, le niveau de transparence et la qualité des infrastructures.

Selon l’organisation, les dix prochaines années seront sans aucun doute une «décennie décisive» pour la liberté de la presse en raison de diverses crises qui ont un impact sur l’avenir des médias, qu’il s’agisse «d’une crise de nature géopolitique (hostilité des modèles autoritaires), technologique (absence de garanties démocratiques) ou d’une crise démocratique ( Polarisation, croissance des politiques répressives) ou une crise de confiance (remise en cause de la crédibilité des médias, voire un sentiment de haine envers eux dans certains cas) ou une crise économique (épuisement de la qualité journalistique).

Malgré les politiques répressives menées par certains pays de l’Union européenne et des Balkans, l’Europe reste le continent le plus respecteux  pour la liberté de la presse, devant la région des Amériques (Nord et Sud), qui arrive en deuxième position, bien que certains des poids lourds de cette région,  précisément, les États-Unis et le Brésil sont devenus des modèles hostiles envers la presse et les journalistes.

Des reculs  importants ont également été enregistrés en Afrique, qui occupe le troisième rang dans le monde , notant que ce recul est dû en particulier à la fréquence accrue des arrestations arbitraires à long terme et des cyberattaques.

La Norvège a gardé la tête  du classement pour la quatrième année consécutive, tandis que la Finlande est restée à la deuxième place, le Danemark est arrivé troisième ,la Suède est tombée à la quatrième place, et les Pays-Bas ont terminé cinquième.

De l’autre côté des derniers du classement , seuls de légers changements sont intervenus, la Corée du Nord étant arrivée dernière , derriére le Turkménistan et l’Érythrée

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=56557

Traduit par adrar.info

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire