Les Mauritaniens se souviennent des ordres de Ould Abdel Aziz d’arrêter le match de foot ball

L’histoire du football mauritanien est remplie de nombreuses situations amusantes, dont  le super match dans le cadre du championnat national  de 2015, qui a opposée  l’As Ksar à l’équipe de Tevragh  Zeina .

Ce jour là, dans le cadre de la commemoration  du Jour de l’indépendance nationale, le président Mohamed Ould Abdel Aziz honorait de sa présence la compétition sportive.

A la 65e minute du match, les supporters ont été surpris par le coup de sifflet final de  l’arbitre ,  qui passa les équipes à une séance de tirs au but , pour déterminer le champion de la Super Coupe,  après une égalité positive (1-1).

Farman, l’arbitre du match  a agi ainsi,  en raison du calendrier chargé du président  ne lui permettant pas  de suivre l’intégralité du match (90 minutes) pour remettre , à sa fin,  le trophée  à l’équipe gagnante.

Le match s’est terminé par la victoire , par tirs au but, de Tevragh Zeina  (4-3), et a reçu le trophée des mains de Mohamed Ould Abdel Aziz.

L’incident a dépassé les frontières de la Mauritanie et a été commenté ironiquement par les journaux sportifs  internationaux  les plus célèbres, comme quoi , le président mauritanien a violé  les lois du football , pour avoir arrêté le match à la 65e minute: Une premiere mondiale .

La federation  mauritanienne de foot ball a, par la suite,  publié une déclaration affirmant que le président du pays n’a rien à voir avec la decision de l’arbitre .Lequel  répondait  à un accord ,conclu d’un commun accord ,entre les deux équies concernées.
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Coumba Ba , a été contraint de tenir une conférence de presse conjointe avec le président de la Fédération mauritanienne  de foot ball et les deux présidents des deux équipes du Ksar et Tevragh Zeina  ,  afin « d’affranchir »  le président du pays de ce scandale , accusant les médias  étrangers  de charcher à diffamer la Mauritanie.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=56459

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire