La Chine l’a fait en 1968 avec Ould Daddah. Le fera-t-elle aujourd’hui avec Ould Ghazouani?

En mars 1968, le président de la République de Mauritanie de l’époque, Mokhtar Ould Daddah, a été informé que la pandémie de rougeole et d’autres maladies tuait des dizaines de familles pauvres dans l’Asaba au sud de la Mauritanie  et qu’il faut agir vigoureusement et rapidement pour  sauver la population .

Ould Daddah, a consulté les  hauts responsables de la santé,sur ce qui peut être fait rapidement, et ils ont répondu explicitement: rien vraiment de  bénéfique, Monsieur le Président .. Nos capacités financières sont faibles ..La région de l’Assaba est trés éloignée et  ne peut être atteint que par avion ou par des camions de fret qui n’y arrivent pas ,avant deux semaines, et qui  ne peuvent  pas transporter de médicaments en raison de la chaleur extrême de l’air

L’un d’eux – qui serait dit-on, la Première Dame Mariem Daddah, une gauchiste française – lui a conseillé de consulter les Chinois au lieu des Européens et de leur demander de l’aide.
Rapidement Mokhtar Ould Daddah l’a fait, et le 11 avril 1968, la première mission médicale chinoise est arrivée en Mauritanie ,avec diverses spécialisations (médecine générale, gynécologie, enfants et chirurgie …).

Depuis ce jour, les missions médicales chinoises se  déplacent  en Mauritanie, atteignant près de 400 missions médicales résidentes et plus de 800 médecins résidents, dans diverses spécialités.

Les Chinois ont construit le plus grand hôpital régional de la ville de « Kiffa », la capitale de la wilaya de l’Assaba « doté de divers équipements. À proximité, les Chinois ont construit des logements pour les médecins chinois afin de faciliter leur intervention pour soigner les patients 24h / 24.

Les activités  de l’hôpital chinois de Kiffa s’est poursuivi depuis  cette date à aujourd’hui.

Ould Daddah l’a fait, et la Chine a répondu avec générosité.

Aujourd’hui, après 52 ans qui se sont écoulés depuis cette date, la Mauritanie est confrontée à la menace du virus Corona-Covid-19, et elle n’a pas les moyens de faire face à cette épidémie que les systèmes de santé des pays riches et développés ont de la peine  à gérer.

Le gouvernement mauritanien , à l’époque du président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwany, s’est de nouveau dirigé vers la Chine.

Aujourd’hui, dimanche, l’agence de presse chinoise Xinhua a rapporté que le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi avait discuté, lors d’une conversation téléphonique hier, vendredi, avec son homologue mauritanien Ismail Ould Cheikh Ahmed des moyens de lutter contre le nouveau virus Corona (Covid-19) .

Au cours de la conversation, Wang a déclaré ,que pendant la période critique que traversait la Chine ,lors de sa recente lutte  contre l’épidémie du nouveau coronavirus, le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani a envoyé un message de solidarité au président chinois Xi Jinping, reflétant pleinement la profonde amitié traditionnelle entre la Chine et la Mauritanie.

Wang a souligné qu’à l’heure actuelle ,le virus Corona se propage dans le monde entier, ce qui constitue une grande menace pour la santé et la sécurité des populations de tous les pays, soulignant que la Mauritanie fait face à de sérieux défis dans ce contexte.

Wang a ajouté que la Chine soutiendrait fermement la Mauritanie dans sa lutte contre la maladie, jusqu’à la victoire finale sur le virus, notant que la Chine avait remis un projet de rénovation de l’hôpital d’amitié sino-mauritanien, en plus du projet de construction,avant le délai prévu ,d’une clinique spécialisée pour traiter les maladies infectieuses à l’hôpital national .

Wang a indiqué  que la partie chinoise a également partagé ses expériences dans la prévention et le contrôle de la maladie avec des experts de la santé  mauritaniens, à travers la technique de la vidéoconférence, notant que la Chine continuera de faire de son mieux pour aider la Mauritanie et encourager les entreprises et les ONG chinoises à donner du matériel médical, tout comme elle facilitera  les procédures pour  que la Mauritanie achete  les fournitures médicales nécessaires auprés de la Chine.

Wang a également exprimé sa conviction que, sous la direction du président Ghazwani, le peuple mauritanien remportera sûrement une victoire rapide sur la maladie.

Il a souligné que cette année marque le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Mauritanie, expliquant que, bien que l’épidémie du virus soit un événement temporaire, l’amitié entre les deux pays durera, exprimant sa conviction que la coopération amicale entre les deux pays sera renforcée et approfondie pendant la lutte contre la maladie, bien sûr. .

Ould Ghazwani le fera-t-il comme l’a fait Mokhtar ?

 

Source :https://www.anbaa.info/?p=56314

Traduit par adrar.info

 

.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire