Salut, Mohamed !

Ould Maouloud donne son avis sur l'article de Oul Mkheitir | Nor InfoTe sachant provisoirement « interdit de visites » et même de la chaleureuse et franche poignée de mains par laquelle tous les Mauritaniens expriment leur égalité face à leur destin, je te salue et te souhaite de retrouver bientôt ta liberté de mouvements et les personnes qui te sont chères.

 

En d’autres temps, et sous tous les régimes, ta privation de liberté  ne se serait pas passée inaperçue, ni sans réaction. Mais « le Maître » du moment a ceci de particulier : il est invisible et s’attaque à tous les individus, y compris les « sains ». Tu es sain, c’est l’essentiel.

Dans ces circonstances particulières, je ne puis m’empêcher d’associer, à leur insu, à ce ‘post’, deux de nos amis communs, un couple, qui nous est très cher et qui a fait la gloire du Parti, pour te dire que nous sommes, eux et moi,  avec toi, dans ton « empêchement ».

Si je ne les ai pas consulté, au préalable, c’est parce que je devine leur gêne à t’écrire, personnellement, alors que tu n’es point le seul citoyen « confiné » : ce serait enfreindre à  la morale du Parti.

La liberté reviendra et les chaudes poignées de mains reviendront, avec leur charge d’affection et de franchise. Qui sait de quoi demain sera fait ?

A bientôt, Mohamed.

Ahmed  Yedaly

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire