Renforcement des capacités-éducation civique-bonne gouvernance : Propositions pour renforcer la conscience citoyenne, la cohésion sociale face au COVID 19

Notre institution, l’Institut Mauritanien pour l’Accès à la Modernité (IMAM) créé en 2009 a pour objectifs l’éducation citoyenne, le renforcement des capacités et la bonne gouvernance.  Notre activité jusqu’à présent a consisté à élaborer dix ouvrages pour l’Education civique.

Début juin 2019, nous avons présenté au staff de la campagne du candidat Mohamed Ould Ghazouani sept idées pour améliorer la gouvernance en particulier au niveau de l’Education citoyenne, la Santé et l’Enseignement. Parmi ces idées, la mise en place à Nouakchott de Conseils de quartiers.

Aujourd’hui, face au Covid 19, le Gouvernement a pris de bonnes mesures et il a surtout vite réagi face à la pandémie. Ce qui est très appréciable et réconfortant. Le plus complexe reste cependant à faire : impliquer la population pour qu’elle se protège.

Dans beaucoup de cas, les administrations ont des difficultés à mobiliser cette population.

Cette absence de mobilisation constitue d’ailleurs la principale raison des retards dans beaucoup de pays du Tiers Monde.

L’implication des populations est essentielle dans toute politique visant le progrès. D’ailleurs les pays qui ont émergé ont axé en premier lieu sur la sensibilisation des masses et leur éducation.

Ainsi des partis uniques forts ont permis cette émergence dans des pays. Dans d’autres pays les évolutions historiques font que les populations elles-mêmes sont relativement conscientes après un long processus historique.

C’est pourquoi chez nous il faut mettre en place des programmes et des structures qui aident à cette conscientisation des populations pour toujours.

Ainsi nous revenons à l’une des propositions faites au staff de campagne du candidat en juin 2019 : la mise en place de Conseils de Quartier en Nouakchott. Brièvement cette proposition que nous n’avons pas modifiée est présentée au point 1 de ce document. Au point 2, nous ajoutons des adaptations du fait du contexte de crise du Covid 19.

I. LA PROPOSITION DE JUIN

Mettre en place dans chaque Moughataa de Nouakchott des Conseils de quartier. Ce conseil doit être désigné conjointement par le Hakem et le Maire. Il comprend 5 membres

• Un Président qui coordonne

• Un responsable de la Sécurité qui doit être de préférence un ancien des services de sécurité.

C’est l’œil dans le quartier sur tout ce qui est suspect et c’est le premier interlocuteur en cas d’alerte.

• Un Responsable de la Santé ; qui doit être de préférence un retraité du secteur de la santé. Il va veiller avec une grande vigilance sur la prophylaxie. Il doit contribuer à la sensibilisation pour assainir le quartier, aider à appliquer les instructions des services public en travaillant pour l’amélioration des comportements des résidents.

• Un responsable de l’éducation, un enseignant de préférence ou un fonctionnaire à la retraite.

Il doit veiller autant que possible sur les questions liées à l’Enseignement public et privé dans le quartier. Il doit aider les familles dans ce domaine même si les écoles sont dans d’autres quartiers.

• Un Responsable de l’Etat civil qui doit être l’Imam de la plus grande Mosquée du quartier. Il doit être de fait le collaborateur des services de l’Etat civil, enregistrant les naissances, les mariages et les annonces de décès dans le quartier. En principe, un Imam est crédible pour délivrer à l’Etat civil ce genre de papiers

II.. LES ADAPTAIONS FACE A LA CRISE ACTUELLE

La proposition de juin reste à notre avis utile pour le pays. Nous n’avons pas trop réfléchi à sa mise en œuvre l’an dernier. Mais nous avons quelques idées. Nous nous contentons de présenter juste trois propositions.

1. Les quartiers dans les Moughataa

Il y a les connaisseurs surtout les Maires et Hakem ainsi que d’autres citoyens qui peuvent aider. Nous présentons une ébauche n’étant pas connaisseur des tailles des populations dans chaque Moughataa : Nous pensons à création de 200 quartiers pour notre capitale qui commence à compter le quart, sinon plus de la population totale du pays.

Pour Nouakchott Sud : Arafat 30 quartier, El Mina : 25 quartiers, Riad : 20 quartiers,

Pour Nouakchott Nord : Dar Naim : 25 quartiers, Toujounine : 20 quartiers, Teyarett : 20 quartiers.

Pour Nouakchott Ouest : Tevragh Zeina : 25 quartiers, Sebkha : 20 quartiers, Ksar : 15 quartiers.

Ces conseils de quartiers doivent être désignés rapidement

2. Pour le contexte actuel

Les conseils de quartiers doivent sous la supervision des Hakem et des Maires entreprendre deux actions :

➢ La première action consiste à recruter 20 personnes pour chaque quartier. Ils doivent bénéficier d’une formation de 5 à 7 jours sur la prévention du Covid 19, l’hygiène, les comportements citoyens. Ces personnes : doivent être recrutées parmi les diplômés chômeurs, les jeunes scolarisés sans emplois, les retraités encore actifs. Elles doivent bénéficier de salaires corrects et être bien motivés. Ils vont travailler sous la supervision du Conseil de quartier. Ces 2000 personnes doivent posséder des équipements adaptés : tenues, masques et autres. Elles doivent être déployées rapidement dans les quartiers de 9 heures à 17 heures pour entreprendre des actions de sensibilisation sur trois points :

Les mesures d’hygiène face au Covid 19

Les valeurs morales et éthiques : les droits humains, le respect des autres, la solidarité en ces temps difficiles.

Le bon comportement citoyen : le patriotisme, le respect de loi et des instructions gouvernementales.

➢ La deuxième action consiste à établir de manière juste et discrète les listes des familles pauvres devant bénéficier des aides annoncées.

Qu’Allah nous protège de cette pandémie et nous épargne de tous les risques

Nouakchott le 29 mars 2019

Tijani Mohamed El Kerim

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire