Oum Lahyadh: un appel pour sauver les habitants du principal bastion de la pauvreté et de la marginalisation

La vice président  du conseil régional du Hodh Echarghi, Khadija Mint Abdine Ould Soumbara, a déclaré que les conditions de population dans la municipalité d’Oum Lahyadh  ont besoin d’une initiative rapide, afin de faire face aux effets de la sécheresse qui frappe la région et aux effets des récentes actions du gouvernement pour faire face à la pandémie de Corona.

Mint Abidine  a affirmé dans une déclaration au site Web de Zahra Chinguetti aujourd’hui, vendredi 3/4/420, la nécessité de fournir des secours d’urgence, aux personnes les plus pauvres, en raison de l’effondrement du pouvoir d’achat ,de la pénurie de denrées alimentaires, de la fermeture des marchés populaires qui offraient des possibilités d’emploi aux citoyens les plus pauvres mais également de  l’absence de cultures agricoles dans la région ,à la suite de l’effondrement des barrages et de la non-fourniture de semences, d’intrants agricoles et de clôtures  de grillage de protection des champs s’il en existe.

Khadija Mint Abidine  a déclaré que la situation de vie dans certaines zones municipales est très difficile, comme c’est le cas dans  « Bassorah orientale » (Tammour Knew), « Lighatha  » , »Awent Ould Baoud, Akdernet, Oum Lahyadh , Medina et Hassi lehratin qui souffrent d’une grave pénurie d’eau potable et vivent une pauvreté élevée.

MINT abidine  a souligné -s’adressant aux autorités publiques- la nécessité de prendre les mesures nécessaires avant la mi-avril, car la population sera confrontée à de réels problèmes, en raison de la prévalence de la malnutrition ,de l’anémie, et de l’émergence de cas de cécité nocturne, causé par le  manque de produits alimentaires de base, et de l’incapacité de certains résidents à acheter les produits disponibles dans les villes voisines ou les villages ruraux à cause du confinement en vigueur.
Source : http://zahraa.mr/node/23378
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire