Couvre-feu: incivisme des citoyens

Au lendemain du premier du couvre-feu à Nouakchott, le ministère de l’intérieur a decide d’avancer son entree en vigueur à  18h au lieu de 20h. La raison est simple, les habitants de la capitale ont continué le vendredi, bien après 20h à déambuler dans les rues, les taxis, à circuler, en évitant les grands axes et carrefours; les boutiques et les pharmacies à garder, ouvertes leurs portes… une attitude et un comportement inadmissibles en cette période où les pouvoirs publics ont pris des mesures visant à stopper la chaine de transmission et donc à protéger les citoyens.
Face à cet incivisme, les forces de l’ordre doivent rester fermes en sévissant contre ceux qui  bravent le couvre-feu avec le risque de créer des conditions de propagation de cet ennemi invisible. Rien ne sert de se cantonner dans les carrefours ou d’effectuer des rondes sporadiques dans les quartiers en laissant les gens et véhicules circuler et les citoyens se réunir pour maintes occasions.
Il faut fermer les commerces, immobilliser tous les vehicules, confisquer les permis de conduire pendant 2 semaines. Il y va de l’intérêt des citoyens parce que personne ne sait, avant le test ou les symptomes graves.
C’est pour éviter de ce qui s’est passé vendredi soir que les forces de l’ordre se sont déployées, ce samedi très tôt (17h30) dans les rues pour d’abord mettre de l’ordre dans la circulation, ensuite faire appliquer le couvre-feu. Espérons qu’elles seront à la hauteur.

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire