Abdelkader ould Mohamed : A propos de la Solidarité Nationale

Abdel kader ould Mohamed : Objection Maitre Tandia !Au fil des idées généreuses et  suite à l’élan de générosité suscité par cette crise du Corona virus, il conviendrait de réfléchir sous le feu de l’action gouvernementale, à la mise en place d’un vrai mécanisme de solidarité nationale.
A priori.  une réponse adéquate aux défis de la  situation exceptionnelle à laquelle nous sommes confrontés, aujourd’hui, suppose  la réunion de trois éléments essentiels  intimement  liés .
Il s’agit de la bonne foi , de l’intelligence politique et de la compétence.
La bonne foi bien que présumée doit  être,  néanmoins, prouvée par les signes réels et évidents d’une bonne compréhension politique de l’enjeu de la solidarité  nationale et
matérialisée dans les faits par  l’accomplissement évaluable , en termes d’expertise, de l’obligation de résultat ..
Il est évident que la situation qui prévaut actuellement ne saurait  s’accommoder avec les  faux-semblants qui ont suscité  à l’occasion des diverses collectes de fonds,
bien de faux espoirs!
Sur ce point précis, je me contenterai eu égard à la gravité du moment de dire : A bon entendeur salam !
Mais je dois dire , pour contribuer au débat de manière constructive   que le mécanisme de la solidarité nationale qui s’impose en vertu de l’urgence et de l’impérieuse nécessité,  doit fonctionner immédiatement  pour appuyer ,  en premier lieu,  les deux secteurs publics qui occupent des positions avancées sur le front ; la santé et la sécurité.
A cette fin, les  ressources financières et matérielle d’appui ( subventions de l’État , soutien des pays amis, ou aides des particuliers) gagneraient à être regroupés et gérés   dans le cadre d’un fond  de concours.
Je crois savoir que dans l’histoire de la République , une telle formule a été adoptée pour la première et pour la dernière fois lors de la grande sécheresse des années 70.
En tout état de cause et quelle que soit la structure qui serait en charge de la collecte des fonds, la gestion des ressources financières et matérielles devrait, pour être légitime, se faire  sur la base des règles de la bonne gouvernance afin de  pouvoir, le moment venu ,  déterminer , en toute transparence, leur statut juridique  et , éventuellement, leur assise fiscale.
En ce qui concerne les ressources humaines , elles doivent être mobilisées dans le cadre d’un service national de volontariat et de civisme afin d’accompagner les citoyens,  particulièrement, les plus vulnérables d’entre eux , dans ces circonstances exceptionnelles,
Cette action  suppose d’ores et déjà la mise en place d’une plateforme destinée à mobiliser tous et toutes celles qui souhaitent participer,  volontairement , à l’effort de solidarité nationale.
Je crois franchement que si  le gouvernement actuel  arrive , sous la haute bienveillante supervision de SEM le Président de la République ,  à suivre  ces  deux  axes  qui mènent à la solidarité nationale,  une Mauritanie saine et sauve naîtra de la crise du Coronavirus.
Qu’Allah préserve la Mauritanie !

Abdelkader ould Mohamed

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10158024774284477&id=625724476

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire