S’en sortir sans sortir…

Quelque chose d’invisible est arrivé et a tout remis en place…
Soudain, le prix des combustibles a baissé, la pollution a diminué, les gens ont du temps, tellement de temps qu’ils ne savent même pas quoi en faire.
Les parents sont avec leurs enfants, en famille, le travail a cessé d’être prioritaire, les voyages et les loisirs aussi.
Nous comprenons la valeur du mot solidarité.
Nous réalisons que nous sommes tous dans le même bateau, riches ou pauvres, que les étagères du supermarché sont vides pour tout le monde.
Les hôpitaux sont pleins, et l’argent des assurances ou nos propres moyens n’ont aucune importance parce que les hôpitaux privés ont été les premiers fermés.
Toutes les voitures sont également arrêtées, voiture de luxe ou vielle voiture, tout ça simplement parce que personne ne peut sortir.
Une demi-douzaine de jours pour que l’univers établisse l’égalité sociale qu’on prétendait être impossible à rétablir.
LA PEUR a envahi tout le monde,
au moins que cela serve à se rendre compte de la vulnérabilité de l’être humain.
Nous somme tous dans le même bateau, serrons nous les coudes
Une fois cette crise passée essayons de nous souvenir que nous sommes tous égaux

 

Bee Fouz‎ à Cerveaux non disponibles

https://web.facebook.com/cerveauxnondisponibles/posts/2782720118493522/?_rdc=1&_rdr

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire