Conflit tribal: les forces de sécurité se redéploient dans l’Aoukar….Craintes que l’incident ne soit porté devant la jusrtice (privé)

 Les gendarmes et les gardes ont poursuivi leur déploiement dans la zone de l’Aoukar mais leur nombre réduit  et leur  ignorance  du terrain,ont  permis à certaines parties protagonistes de poursuivre leurs opérations hors la loi, jusqu’à jeudi matin.
Des sources de Zahra Chinguetti ont indiqué qu’une personne supplémentaire  a été blessée gravement,  à l’aube aujourd’hui, jeudi matin, après avoir été battue par certains habitants de « Oum Rikbé « .
Les craintes d’une escalade de la violence dans la région, au cours des prochains jours,restent probables , compte tenu de l’incapacité des services de sécurité à étendre leur contrôle sur la zone et en raison aussi, de  la détérioration de l’état de  santé de certains blessés.
Des informations  circulent  concernant l’implication d’un homme d’affaires (de la moughataa de  Teintane ) qui  couvrirait  ceux  qui ont commis le massacre d’Oum Rikbé  (37 blessés, dont cinq cas  très graves).

Les sources affirment que l’homme d’affaires susmentionné, possède des troupeaux de bétail dans la région, et qu’il est  le plus important partisan du groupe agresseur ,avant les récents événements.

La libération rapide hier soir , de l’un des accusés d’incitation et de planification de l’opération, par les gendarmes, a déclenché un processus de colère généralisé dans la région, avant que n’interfère le Wali  Cheikh Ould Abdellahi pour le ramener de nouveau en état d’arrestation. Et ce,  d’autant plus que cet individu  est connu pour avoir été le fer de lance, apurés de l’administration régionale, tout au long du mouvement qui contestait le creusement du puits, cause du différend

Des sources locales  ont exprimé la profonde inquiétude des habitants de la zone, quant à la complexité du dossier, craignant que les victimes ne soient forcés par voie de manipulations multiples, à négocier avec leurs agresseurs aux fins de ne pas laisser l’affaire suivre les procédures judiciaires .

Source : http://zahraa.mr/node/23024

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire