Après l’interruption du net : les solutions de rechange

Après l’interruption du net : les solutions de rechangeDes sources propres à Sahara Medias lui ont révélé que la société mauritanienne des télécommunications (MAURITEL) a pu mobiliser 70% du débit de l’internet après l’interruption du câble sous-marin alimentant le net en Mauritanie le 27 février dernier.

Les mêmes sources précisent que cette société considérée la plus importante dans le domaine des télécommunications en Mauritanie a pu assurer ce pourcentage grâce à des sources diverses dans des pays africains dont le Sénégal et la Côte d’Ivoire mais aussi des sources d’internet au Maroc et en Grande Bretagne.

La société aurait recouru, dans un premier temps, à un câble qui passe par le Sénégal alimenté depuis le Maroc (société des télécommunications du Maroc) principal actionnaire de MAURITEL.

La MAURITEL a pu augmenter le débit de l’internet après avoir recouru à un autre câble appartenant à l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) depuis le Mali et le Burkina Faso et qui aboutit en Côte d’Ivoire.

La société a utilisé ce dernier câble pour augmenter la capacité de l’internet en partie depuis la Côte d’Ivoire mais aussi depuis Londres en passant par ce pays.

Nos sources précisent enfin qu’il s’agit là de solutions provisoires en attendant la réparation du câble sous-marin qui sera effectuée par un navire attendu dans les eaux territoriales dans les prochains jours après un dernier arrêt dans l’Ile de Tenerife.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire