Bechir Fall et Ishaq Ahmed :Il nous faut une véritable révolution des mentalités….

Coronavirus : la Mauritanie interdit certains étrangers d’entrer du territoireBéchir Fall Pendant que nos voisins sénégalais font surgir une métropole moderne de la terre avec des stades gigantesques et des autoroutes de plus de 100 kms et mis en place un programme colossal de développement appelé « Sénégal Émergent » alors qu’il n’ont encore exploité aucun mètre cube de gaz, nous en Mauritanie, on en reste à débattre de l’esclavage ou de ses séquelles ainsi que des discriminations raciales. Voilà pourquoi nous restons doublement sous-développé, tant sur le plan économique que sur le plan mental ou civilisationnel. Et ce dernier volet est le plus incroyablement pénalisant. Il nous faut une véritable révolution des mentalités, un changement de paradigme. À commencer par nos dirigeants qui n’ont rien compris de l’art de conduire le management d’un État pour entrer dans l’ère moderne du 21ème siècle. Et surtout commencer par mettre fin aux injustices et à l’impunité vis-à-vis des détournements de deniers publics.
Ishaq Ahmed     Racistes de tous bords, vous ne réussirez pas à nous diviser. Nous sommes un seul peuple, multiculturel et fier de l’être. Nous avons la conviction que les problèmes qui se posent et qui sont réels, peuvent être résolus à travers la volonté de toutes les parties prenantes. Le climat politique s’y prête, l’esprit d’ouverture du nouveau Pouvoir le favorise. Cessez de « jouer avec le feu » comme le note le Pr Lo Gourmo Abdoul. Que ceux qui font le marketing de la haine entre les composantes de ce peuple sachent que leurs manoeuvres sont démasquées et n’auront pas d’impact sur notre marche en avant. Chacun est libre de revendiquer ses droits, chacun a le devoir de dénoncer toute injustice ou exclusion et il y en a. Mais qu’il le fasse dans le cadre des lois en vigueur et dans un esprit constructif. Des malheurs incommensurables se sont abattus sur des franges de la population durant les décennies passées. C’est un épisode noir de notre histoire récente. Plus jamais ça ! Des frustrations se sont accumulées et nombreuses en sont les victimes. L’occasion qui nous est offerte maintenant avec l’avènement de ce nouveau régime est trop belle pour être gaspillée. Les défis sont immenses; notre démocratie mérite d’être consolidée et ne le sera qu’à travers l’école républicaine et donc l’éducation pour tous. Une fois ce palier franchi, l’égalité, la justice et la fraternité seront naturellement renforcées. En attendant, apprenons à garder intact ce qu’on a en commun de plus précieux: notre appartenance à cet ensemble mauritanien où noirs et blancs durant des siècles ont cheminé ensemble dans l’estime et le respect mutu
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire