Gourmo Abdoul Lo : La culture de la haine dessert toutes les composantes de notre peuple

L’image contient peut-être : 1 personne, souritIl faut cesser de jouer avec le feu, cesser de se laisser griser par la fausse puissance de communication des réseaux sociaux. La culture de la haine dessert d’abord toutes les composantes de notre peuple, en particulier les pauvres et les déshérités dont l’unité est la condition de tout changement progressiste serieux dans le pays. Ceux qui veulent aider au changement doivent refuser de tomber dans le piège de la provocation et s’en tenir fermement aux principes élémentaires de l’ action démocratique :
1. Ne jamais prendre pour cible, une race, une ethnie, une tribu ou une caste.
2. Distinguer soigneusement les gouvernants du moment et les différentes composantes du pays, en dépit des apparences de fausse représentation
3. Admettre les mêmes droits et les mêmes devoirs pour tous et combattre fermement toute discrimination, dans le respect de tous
4. Reconnaitre le droit à l’ expression libre des opinions sans autre limite que le respect des droits d’ autrui.
5. Ne jamais inciter à la confrontation et à la violence pour le règlement des contradictions au sein du peuple et préconiser le dialogue, la compréhension et la tolérance entre les citoyens et entre ces derniers et les gouvernants du moment.
6. Rechercher la vérité dans les faits et ne pas se laisser abuser par les préjugés et les assertions non fondées ou les affirmations non vérifiées.
7. Admettre que le peuple mauritanien est un et indivisible, dans sa diversité enrichissante et que notre avenir est commun.

Gourmo Abdoul Lo
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire