Le parquet renvoie six militants au pôle antiterroriste et demande leur emprisonnement

Le parquet  a renvoyé six militants au pôle chargé des enquêtes  antiterroristes,non sans demander de les mettre en prison.


Une source judiciaire a rapporté à Alakhbar.info  que quatre des membres du groupe arrêté ,après ce qu’elle a qualifié de « suivi », ont été libérés, après plusieurs jours de détention. La source  n’a pas révélé les résultats de l’enquête menée par le service antiterroriste concernant ce  dossier.
Il importe de rappeler que le 13 février, la police avait  arrêté un certain nombre de militants sans révéler les charges retenues contre eux.

Les  militantes des droits humains, Mekfoula Mint Brahim et   Aminetou  Mint Al Mokhtar (toutes deux parmi ce groupe interpellé) ont expliqué que les interrogatoires auxquels elles ont été soumises , par les enquêteurs de la police, se rapportaient  à « la tenue d’une réunion non autorisée ».

La réunion susmentionnée concerne la constitution  d’ un parti dénommé  « l’Alliance pour la refondation  de l’État mauritanien », dont parlait-on ,à Nouakchott ,ces derniers jours.

Il y avait aussi des clips audio  suspects circulant à propos de croyances religieuses  et insultant les saintes islamiques.

Cela a provoqué une controverse sur les sites de réseaux sociaux.: Pour certains  blogueurs c’est  la police a divulgué ces vidéos pour distraire l’opinion publique et discréditer les détenus. Pour  d’autres ,  la raison de l’arrestation est liée à l’insulte à la religion islamique.

 

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/23633

Traduit par adrar.info

 

é
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire