Le président mauritanien: Il est imperatif de tenir un sommet de l’Union du Maghreb arabe

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwany a confirmé,  l’importance  pour les dirigeants des cinq pays du Maghreb arabe  (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye) de se réunir ,dans les meilleurs délais.

Le président de la Mauritanie, lors d’une réunion bilatérale mardi,avec le secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe, Tayeb Al-Bakouch, a insisté sur la nécessité urgente, de tenir un sommet du Maghreb.

Une source officielle à Nouakchott a confirmé qu’une réunion spéciale avait réuni mardi, Al-Bakouch et le président Ould El-Ghazouani.

Al-Bakouch a souligné la nécessité de trouver un mécanisme flexible, pour organiser régulièrement les réunions de l’Union du Maghreb arabe.

Il a également souligné l’importance pour  la présidence de l’Union d’alterner facilement entre les États membres, tenir reguliérement ses réunions,et ne pas donner l’impression que la tenue des sommets de l’Union  est presque gelée.

Il a déclaré: « L’Union  a beaucoup de travail ,dans divers domaines ,qui doivent être activés. »

Al Bakouch  ajouté:
: « J’ai beaucoup d’espoir d’y parvenir car le président mauritanien a une volonté claire d’accélérer ces mesures, étant donné que la Mauritanie a la responsabilité de présider le Groupe des Cinq pays africains du Sahel  et est également membre de l’Union du Maghreb.

Depuis sa création, l’Union du Maghreb arabe est confrontée  à des obstacles l’empêchant d’ activer ses structures et réaliser l’unité du Maghreb, car aucun sommet n’a eu lieu au niveau des dirigeants des pays du Maghreb arabe, aprés celui tenu en  1994, en Tunisie.

Le plus important de ces obstacles, selon les observateurs, est le différend sur la question du Sahara occidental .

Le différend sur la région du Sahara a commencé en 1975, après la fin de l’occupation espagnole de la région. Le différend entre le Maroc et le Front Polisario s’est transformé en conflit armé ,qui a cessé en 1991 avec la signature d’un accord de cessez-le-feu, sous les auspices des Nations Unies.

Source : https://www.anbaa.info/?p=55355

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire