Ministère de l’enseignement Fondamental: fausse annonce

Une information rapportée par certains sites selon laquelle le ministère de l’enseignement Fondamental et de la réforme du secteur de l’éducation a décidé de retirer six mille ouguiyas du salaire de chaque enseignant gréviste est dénuée de tout fondement. Au contraire, dans une réunion organisée avec la coordination du syndicat de l’enseignement Fondamental,  le secrétaire général du ministère de l’enseignement Fondamental et de la réforme du secteur de l’éducation a expliqué aux délégués des syndicats que ‘’le droit à la grève est un droit garanti par la constitution’’ et que son département n’entreprendra aucune mesure à l’encontre des enseignants qui veulent observer la grève prévue par leur syndicat les 26 et 27 février.

Le secrétaire général a néanmoins expliqué aux responsables syndicaux que les nouvelles autorités ayant en charge le secteur viennent de faire passer une étape importante à travers les modalités de séparation des deux ordres d’enseignement, d’une part et l’adoption au dernier conseil des ministres de la feuille de route dont la mise en oeuvre devrait permettre l’engagement de la réforme du système éducatif national, d’autre part.

Le secrétaire général a aussi discuté avec les responsables de la coordination du syndicat de l’enseignement Fondamental les voies et moyens de résoudre les problèmes qu’ils posent dans leur plateforme revendicative et promis que son département fera dans quelques jours à la coordination des propositions concrètes après l’étude de ses revendications.

Le calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire