Nana Mohamed Laghdaf : Une circulaire ou même un texte de loi ne suffit pas pour mettre fin au tribalisme politique

Une circulaire ou même un texte de loi ne suffit pas pour mettre fin au tribalisme politique qui sévit dans ce pays et empêche aussi bien l’Etat d’exister et le mauritanien de concevoir la plénitude de sa citoyenneté.
Il faut arrêter de valoriser  » la tribu politique » en nommant les incompetents ( et Dieu qu’ils sont malheureusement légion dans les plus hautes fonctions de l’Etat), en accordant des faveurs, des passe-droits sur sa base.
L’administration territoriale devrait arrêter d’en faire le principal interlocuteur à la place des citoyens, des partis, des ong etc. Il faut institutionnaliser l’intermédiation sociale comme le prévoient la constitution et les lois de la République.
Pour cela, la vraie solution est de concevoir une politique publique bien étudiée visant à valoriser la citoyenneté et la primauté d’une institutionnalisation réelle de la vie publique.
À ce moment-là, la Tribu politique mourra de sa belle mort et reviendra à un cadre tout au plus généalogique ou familial.
Mais tant qu’elle constitue un tremplin pour accéder aux faveurs, elle aura la dent dure et empêchera l’administration d’en être une.

Nana Mohamed Laghdaf

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire