Sebkha : Sur instruction du parquet, la police arrete les agresseurs des fonctionnaires de la commune.

موظفو بلدية السبخة أمام قصر العدل بولاية نواكشوط الغربية بعيد تقديم شكوى أمام النيابة العامة يوم 06 فبراير الجاري (الأخبار)Les forces de sécurité mauritaniennes ont arreté les individus  accusés d’avoir agressé des employés de la municipalité de Sebkha dont l’adjointe  du maire, à la suite d’une plainte déposée par des employés devant le parquet après que la police ait  refusé de les arrêter.

Un certain nombre d’employés de la municipalité de Sabkha, y compris la maire adjoint, Aicha Ba, ont déclaré avoir été agressés par des proches parents de l’entrepreneur municipal Idoumou Ould Abeidalla , lorsqu’ils ont voulu  fermer les kiosques que la municipalité louait à Ould Abeidalla, et dont  la durée du contrat a expiré.

L’incident s’est produit le 06 février et les employés ont déclaré à Alakhbar.info  que la police du commissariat n ° 2 de Sabkha avait refusé de recevoir leurs plaintes ou d’arrêter les accusés.

Le maire de Sabkha Boubacar  Soumaré a déclaré que le contrat qui liait la municipalité à Ould Abeidalla a expiré le 2 janvier 2020, qualifiant ce  contrat de  ne pas servir  la municipalité ni ses intérêts, et accusant Ould Abedalla  de faire du chantage aux commerçants pour qu’ils continuent de lui payer le loyer.

Le maire Soumaré  a remercié le pouvoir judiciaire d’avoir rempli son devoir en arrêtant  les accusés.
Il se félicite  qu’il y ait une autorité qui comprenne et joue son rôle et remplisse ses fonctions face aux défis du développement

 

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/23600

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire