Débat de l’heure : Echanges entre Brahim Salem Bouleiba ,Yacoub Doumoctar,Béchir Fall,ImamCheikh Ely ,Bakary Kaloga et autres…

Résultat de recherche d'images pour "violences"Brahim Salem Bouleiba  »La violence,n’a jamais engendre autre chose que la violence »  C’est ce que le  Mahatma Gandhi a dit ,dans une lettre adressée au vice-Roi des Indes, après une forte répression de ses partisans adeptes de la non violence.
PS:je n’ai jamais accepté et n’accepterai pas aujourd’hui, de participer à des débats ou des actions qui prônent la violence en paroles ou en actes.Ce serait renier le passé civilisationnel séculaire vertueux pluriethnique pluriculturel de mon pays

Yacoub Doumoctar Lucide,et pertinent doyen.de toutes les manieres en continuant sur ce rythme incendiaire d’insultes et de provoquations,je me pose sincerement a quoi cela va aboutir,surement pas a un etat de droit,mais plutot a un harakiri collectif en bonne et dut forme,qu’allah nous en preserve.meme les animeaux ont depasses ce stade de haines .

Béchir Fall Je fais toujours une nette distinction entre les écrits parfois aux relents incendiaires que nous offrent les centaines de Facebookers, voire même quelques milliers, avec les 99% de la population de notre pays qui vaquent tranquillement à leurs besoins. Sans l’ombre d’une crise ou de querelles entre les habitants, encore moins entre les communautés. Par conséquent, laissons la meute des loups aux crocs acérés s’entre déchirer inutilement sur les réseaux sociaux. Ils finiront par se lasser. Tout ça parce qu’un politicien habitué à des coups de gueule, à l’effet provocateur garanti, a allumé une mèche à des milliers de kms qui sera néanmoins vite éteinte. Or, il y a énormément de problèmes qui méritent l’attention des pouvoirs publics et nécessitent des solutions rapides pour soulager une demande sociale urgente

Brahim Salem Bouleiba Bechir Fall: très cher frère et ami:tu as bien raison Chaque fois qu’on part a l’intérieur la première remarque est que tous ses discours n’atteignent pas les populations.La dernière fois je suis venu a Kobeni qui est devenue l’une des plus villes frontalière avec le Mali.Je suis allé directement chez mon cousin.Je ne l’ai pas vu et j’ai demande a son épouse ou est Sidi.?Elle m’a répondu,tous les gens de kobeni sont depuis hier au village Peulh ou habitent certains de vos parents.Le vieux Chef est décédé hier.Je lui ai dit de me préparer un peu de viande rapidement en attendant que je me douche..Je mange un petit et les rejoins au village.Ce n’est pas seulement mes parents qui étaient la bas mais des delegations de toutes les communes de la moughataa,les chefs soninkes et bcp d’autres que je ne connaissais pas .C’était un homme de paix riche et généreux.Notre peuple est différend de tout ce qui se dit sur le web ou ailleurs.
ImamCheikh Ely Non à toute sorte de violence.
Bakary Kaloga Une population meurtrie, affamée, appauvrie , ignorante , marginalisé et malade n’a d’autre alternative que la résignation et l’attente d’un lendemain meilleur par un coup de baguette magique.
Source : Facebook
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire