Abdel kader Ould Mohamed:L’usage politique de la couleur de la peau ..

Je sais bien , que dans  une ambiance de méfiance systématique ou la présomption de mauvaise  foi à été  érigée en règle générale , il est difficile de me croire quand j’affirme  » qu’il ne m’aurait pas déplu de voir  un President, un premier Ministre , ou une dizaine  de ministres  voir plus   , choisis parmi mes compatriotes   Haratines, peuls ,  sonninkės et wolofs  ,sur les critères de compétence et de probité ( et Dieu sait qu’il y a en a ) ,  à l’issue d’une compétition électorale digne d’un Etat de Droit.
Je dis bien haratines, peuls , sonnikės et Wolofs pour , d’une part , appeler Les choses par leurs noms et pour , d’autre part , rejeter , catégoriquement , les concepts   » Noirs de Mauritanie  » et  » Les negro africains Mauritaniens  » qui sont  les deux termes les plus inopportunément , galvaudés pour des considérations, bassement, opportunistes ,
Je crois  que ces deux appellations sont inappropriées  et qu’en  tout cas, elles   ne renseignent pas sur la réalité  anthropologique de notre pays .
Il conviendrait , à mon avis, de hisser le débat au niveau des aspirations réelles  des  paisibles populations condamnées à vivre ensemble dans cette partie de la vaste  terre d’Allah  dont l’histoire  et la géographie révèlent une extraordinaire faculté de métissage parental et culturel ..
Dans ce sens , Léopold Sedar Senghor , chantre de la Négritude avait trouvé les mots justes en disant que  le terme  » maure » signifie à l’origine  » noirs  » et que  » Senegal  » provient de  zanaga qui veut dire Sanhaja !
C’est , précisément, cette piste qui conduit au rapprochement des composantes de notre peuple et des peuples de la sous région que nous devrions explorer .
A cette fin, il faudrait avoir l’honnêteté intellectuelle de se départir des clichés réducteurs  répétés , idiotement, pour obtenir un je ne sais quel prix !
Ainsi , par exemple, dire ou admettre que le cas de la Mauritanie est un  « apartheid arabo-musulman implanté en Afrique de l’ouest  » «   constitue  le genre typique d’inepties susceptibles de réveiller les grands Maitres spirituels  de l’islam tels Al hadj oumar Tall, Cheikh Mohamedou Bamba , Cheikh Brahim Niasse , Al hadj Malik sy et tant d’autres grands Marabouts vénérés de la sous région dans leurs tombes .
Au demeurant faire supporter aux  » Maures «   en tant que communauté les défaillances du système politique, tout en les présentant comme  » une minorité blanche  » relève , au mieux , du racisme vulgaire et , au pire , de la mauvaise foi .
Mais  au-delà de l’origine des mots  , l’important est de sensibiliser  la jeunesse mauritanienne., d’aujourd’hui . sur l’impérieuse  nécessité de revivifier l’esprit national  unitaire dans leurs approches discursives  .
le nationalisme mauritanien,  qui n’exclut pas le pluralisme des opinions  en ce qui concerne la cause des maux et l’évaluation des torts à redresser, doit , pour notre avenir commun , dépasser, impérativement, l’usage politique de la  couleur de la peau , lequel  usage conduit  , fatalement , à une impasse …

Abdel kader Ould Mohamed

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10157937665939477&id=625724476

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire