Pourquoi le Premier ministre ne visite-t-il pas les regions interieures pour booster le train du développement?

Depuis son élection à la présidence de la République, le président , Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwany,a entrepris une intense mobilisation interne et externe pour mobiliser des fonds et éliminer  quelques griefs. Il a  lancé certains programmes promis au peuple, à la veille de sa candidature au poste de président de la République.

Cependant, la roue du développement a encore besoin de beaucoup d’efficacité, de répartition rationnelle des tâches et de coopération entre les organes directeurs du pays (gouvernement, conseils régionaux  et société civile), afin de diriger les ressources, vers ceux qui les méritent et de lancer des projets spécifiques capables de notifier aux populations  que le changement s’est produit,
Au lieu de mener de fausses batailles autour de la référence, de l’hymne , du nom  de l’aéroport et  autres, de nature régionale, alors que  de grands défis sécuritaires, économiques et politiques,
doivent être traités avec beaucoup de vigilance et de prudence.

Certaines personnes soulèvent plus qu’une question sur les raisons qui empêchent le Premier ministre Ismail Ould Badda Ould Cheikh Sidia accompagné de certains membres du gouvernement pour entreprendre une  visite des Wialyas interieures, de rencontrer leurs responsables, de discuter des besoins de la population, d’organiser les priorités de développement, de lancer des projets de développement au profit de la population et de renforcer la coordination entre les secteurs ministeriels et les conseils régionaux en application des lois en vigueur.

Certains estiment que le mois de mars pourrait être l’occasion, d’activer l’action gouvernementale et de lancer simultanément certains projets de développement dans les régions intérieures.

 

Source : http://zahraa.mr/node/22810

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire