Le refus des ministres mauritanien et marocain de s’exprimer en français a plu aux partisans de l’arabisme

Le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, et son homologue marocain Nasser Bourita ont refusé,  lors de la conférence de presse conjointe à l’issue de la dernière visite de travail de Borita en Mauritanie, de s’exprimer  en français .

Les deux ministres se sont totalement abstenus de prononcer un seul mot en français, malgré l’importance  des questions  posées par les journalistes francophones couvrant la visite.

L’exclusion de la langue française des déclarations des deux ministres lors  de la visite de deux jours,dans toutes les stations,  fut un plaisir pour les partisans de la langue arabe en Mauritanie,et ce, d’autant plus qu’ils font actuellement pression pour l’application des lois, par lesquelles la langue arabe retrouve sa constance,  dans tous les secteurs et institutions de l’État, qui jusqu’à récemment étaient dominés par la langue française.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=55238

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire