Bechir Babana : Liberez Youssouf des prisons Saoudiennes

Quand Mokhtar Ould Daddah, que Dieu lui fasse miséricorde, se rendait en visite dans un pays, il demandait des informations sur les conditions de la communauté mauritanienne dans ce pays. Il faisait un grand ,pour résoudre les problèmes de chacun d’entre eux. Beaucoup d’histoires et de preuves sont citées dans ce domaine.

.C’est, tout aussi,  une pratique courante chez les dirigeants et les rois, lorsqu’ils visitent des pays où résident leurs sujets. ils orientent , conseillent et écoutent tout le monde.

Mais le plus important , c’est qu’ils se tiennent aux côtés de chaque citoyen qui a une épreuve et qu’ils demandent aux autorités du pays hôte ,de régler les problèmes de leurs citoyens, dans le cadre des normes diplomatiques coutumières auxquelles les pays répondent et comprennent.

J’adresse cette introduction à Son Excellence le Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwany, qui se  prépare à se rendre, la semaine prochaine, au Royaume d’Arabie saoudite, lors d’une visite importante, sur laquelle les Mauritaniens comptent beaucoup, car l’Arabie saoudite a toujours eu les mains blanches concernant  la Mauritanie et les Mauritaniens, et notre communauté dans ce pays  témoigne sa  générosité, son appréciation et les  bonnes conduites de ses rois.

Au cours des quelques mois qui se sont écoulés, depuis votre prise de fonction,  Excellence, Monsieur le Président, vous avez montré que vous vous  préoccupez par tout ce qui touche aux préoccupations des citoyens, avec tous leurs spectres, segments, races et leurs diversités intellectuelles et politiques.

Une caractéristique qui distingue les hauts dirigeants qui se hissent  au-dessus des différences ,parce qu’ils occupent  une position haute et sublime, et portent une lourde  responsabilité.

Lorsque j’ai appris votre visite, Monsieur le Président, en Arabie saoudite, je me suis souvenu de votre citoyen Youssouf Ould Horma Ould Bebana, qui vit , depuis plus d’un an, en détresse là-bas, malgré que de grands efforts ont été déployés pour le faire sortir de là.

J’ai réalisé que vous êtes le seul – après Dieu Tout-Puissant – à pouvoir mettre fin à cette épreuve qui affecte l’une des familles les plus importantes et les plus anciennes de Mauritanie, et qui frappe  quelqu’un qui a été actif dans l’arène politique et médiatique  ,  l’une  des  jeunes figures nationales qui ont fortement émergé en Mauritanie ces dernières années.

Votre Excellence, j’ai un souhait, partagé par un grand nombre de Mauritaniens:  Que vous  retournez  en Mauritanié accompagné de   Youssef   mettant ainsi  fin à son calvaire.

Vous  rendrez, par cela, le sourire à ses fils, ses frères et sa famille en particulier, et à votre  peuple en général.

Mon espérance en vous, Votre Excellence, est grande, et Dieu est Grand.

Bechir Ould Babana

Source : http://zahraa.mr/node/22807

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire