Pourquoi refusons-nous aux autres religions ce que nous nous permettons,

Pourquoi refusons-nous aux autres religions ce que nous nous permettons, à savoir l’activité de Da’wa ( « Prédication », cette Prédication étant une obligation religieuse – Taklif-) ? Cette Da’wa est transcrite par prosélytisme, même si ce terme est un peu fourre-tout… Je préfère le sens de prédication / invitation, intrinsèque à la vision et à la compréhension d’un Message à portée universelle basé sur la liberté et le choix.
Nous savons bien que fleurissent les activités missionnaires ( à mettre en parallèle avec la pensée d’un Islam politique) et que des « missionnaires » ( ou porteurs du Message, Du’at) arpentent le monde…
D’ailleurs, moult ouvrages religieux traitent de cette mission de prédication/invitation, que les penseurs opposent au prosélytisme chrétien, le Tabchir….
Bref…
Donc, si nous nous permettons un prosélytisme religieux dans des pays non musulmans, nous devrions accepter un prosélytisme non musulman et le droit à tout à chacun de choisir de croire ou pas, et, absolu de l’absolu, de choisir sa religion et de ne pas subir une religion « culturelle »…
L’un des fondements majeurs du Message n’est-il pas la liberté de croire ou pas et la liberté du choix religieux?

Mariem Derwich
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire