À propos des déclarations de Biram, Ould Belamech a écrit: Vous avez perverti notre pays. Ce n’est plus supportable *

Les services de sécurité savent que ce sont eux ,qui  ont produit le  haineux raciste, Biram Ould Abeid.

Les services de sécurité savent que ce sont eux ,qui ont commis des milliers d’erreurs pour commanditer  les organisations de défense des droits humains de Biram Ould Abeid.

Les services de sécurité savent qu’ils ont forgé Biram dans les cuisines des laboratoires de domestication  de leurs maudits systèmes.

Les services de sécurité savent que sans eux , Biram n’aurait pas reçu dix recommadations (parainage electoral ) pour la candidature présidentielle.

Les services de sécurité et les services politiques savent que Biram n’était pas classé deuxième aux élections, et aucun miracle ne le classerait  cinquième.

Aujourd’hui, après ce que Biram Ould Abid a annoncé, lors du sommet « Droits de l’homme et démocratie » à Genève,de mensonges qui surpassent  toutes les frontières et de deformations  malveillantes de la réputation du pays, avec les plus hauts degrés de haine, de racisme et de bassesse, usant desexpressions abominables qui sont pleines de haine, de méchanceté et de racisme, nous appelons les services de sécurité à désamorcer cette bombe à retardement, qui a été plantée sur le chemin d’achoppement de notre pays.

Ce que Biram a dit aujourd’hui dépasse toutes les limites. Chaque mot qu’il a prononcé aujourd’hui, suffit pour justifier  l’emprisonnement dans n’importe quel autre pays, en raison de ses mensonges, son racisme, sa haine et sa  méchanceté .

Les services de sécurité doivent arrêter le flot de haine, de racisme, d’hostilité  de ce sinistre pécheur .

Le pouvoir judiciaire mauritanien doit le dépouiller de cette immunité immeritée dont il n’a pas respecté la loi qui la lui  fait porter,  ni les personnes qu’il prétend , qu’ils lui ont  donné leurs  voix.

Ce n’est plus supportable. C’est  insupportable.

 

*Sidi Ali Belamech – écrivain mauritanien basé au Sénégal

 

Source : https://www.anbaa.info/

Traduit par adrar.info

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire